SNCF: « Si on ne nous laisse pas le choix, on va se mettre en grève reconductible »

BFM TV, 25 avril 2016 :

La grève organisée mardi à la SNCF à l’appel de tous les syndicats, pour « peser » sur les négociations en cours sur leurs conditions de travail, devrait perturber fortement le trafic: la compagnie ferroviaire prévoit ainsi un TGV et un Transilien sur deux en circulation et quatre TER sur dix.

La grève organisée ce mardi à l’appel de tous les syndicats, pour « peser » sur les négociations en cours sur leurs conditions de travail, devrait perturber fortement le trafic: la direction prévoyait dimanche soir un TGV et un Transilien sur deux en circulation en moyenne. Quatre TER sur dix, et un intercité sur trois devraient également circuler, a indiqué la direction. Le trafic sera « quasi-normal » sur les grandes lignes internationales, mais il n’y aura pas de train de nuit.

« On veut nous réduire fortement nos repos »

Il s’agit de la troisième grève en huit semaines à la SNCF. La raison? Les discussions entre les représentants des entreprises ferroviaires et les syndicats achoppent sur la réforme du statut du cheminot. Statut qui devrait évoluer avec l’ouverture totale à la concurrence à partir de 2020. Les règles de travail doivent être harmoniser : salaires, temps de travail, jour de congés…La direction de la SNCF souhaite notamment appliquer les conditions minimums définies par le gouvernement pour les entreprises travaillant sur le réseau français. Inacceptable pour les syndicats de cheminots pour qui ce serait un recul social.

« Jusqu’à présent la réglementation de travail que l’on avait permettait à tous les agents de pouvoir se reposer convenablement. Or, on veut nous réduire fortement ces repos-là, s’emporte sur RMC Nicolas Delclos, secrétaire général CGT de Marseille. Cela va donc impacter la fatigue des agents, ce qui pourra se répercuter sur la sûreté des circulations ». « Si on ne nous laisse pas le choix, on va se mettre en grève reconductible comme on a pu le faire en 2014, ajoute-t-il encore. Ce que nous proposons, c’est que les acteurs privés qui arrivent adoptent notre réglementation du travail ».

« Cela remet en cause nos conditions de travail »

« Si tout le monde adopte notre réglementation du travail, il n’y aura pas de concurrence déloyale », estime-t-il encore. Pour Yves Ingaramo, délégué CGT contrôleur PACA, aussi la réforme proposée est inacceptable. « Cela remet en cause toutes nos conditions de travail, assure-t-il, très remonté. Par exemple, cela nous fait en moyenne 11 jours de repos en moins par an. C’est quand même énorme ! Mais il y a aussi une remise en cause des amplitudes horaires journalières puisqu’on pourrait travailler une heure de plus par jour. »

Et d’insister: « Nous voulons que nos conditions de travail soient la référence au niveau des futures conditions de travail des futurs employés des entreprises ferroviaires intervenant sur le réseau national ». A noter que les syndicats ont déjà appelé à plusieurs jours de grève et pourraient encore durcir le mouvement dans les semaines à venir.

Publicités

Une réponse à “SNCF: « Si on ne nous laisse pas le choix, on va se mettre en grève reconductible »

  1. SylvainSylvain_ain

    Je me permets de lier un article de mon blog à propos des grèves en cours: http://blog.sylvainbouard.fr/presque-deux-ans-apres/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s