L’Allemagne a perdu la trace de près de 6.000 réfugiés mineurs

Plus de 5 800 réfugiés ont « disparu » du pays, n’ayant pas renouvelé leur enregistrement auprès de l’administration allemande. Selon le ministère allemand de l’Intérieur, il n’y a, à ce stade, « pas de preuve concrète que ces mineurs soient tombés entre des mains criminelles ».

Près de 6 000 mineurs dans la nature. Quelques jours après l’annonce d’une baisse de deux tiers des arrivées de nouveaux demandeurs d’asile, le ministère allemand de l’Intérieur a annoncé que 5 835 réfugiés mineurs avaient disparu des fichiers du pays en 2015 – dont 555 mineurs de moins de 14 ans. La majorité de ces disparus vient de Syrie, d’Afghanistan, d’Érythrée, du Maroc et d’Algérie.

Notre correspondant en Allemagne, Clément Perrouault, précise la nature de ces disparitions : Il s’agit d’enregistrements auprès de l’administration, et non de disparitions déclarées aux autorités. Ce sont des mineurs qui sont entrés à un moment sur le sol allemand, et dont l’administration a perdu la trace.

Si, comme l’indique France 24, certaines ONG s’inquiètent de leur utilisation par les réseaux criminels – pour servir en tant que main d’œuvre ou effectuer de petits larcins, mais aussi dans les filières de trafic d’organes – le ministère de l’Intérieur allemand veut tempérer. Selon ce dernier, il n’y a pas, à ce stade, « de preuve concrète que ces mineurs soient tombés entre des mains criminelles ». Le ministère ajoute : Certains mineurs traversent l’Allemagne pour se rendre vers un objectif qui se trouve ailleurs en Europe.

Gestion du gouvernement « extrêmement négligente »

En Allemagne, l’annonce a fait réagir Luise Amtsberg, responsable des questions d’immigration au sein du parti allemand des Verts : Il est triste que la disparition de ces enfants n’ait pas mis le gouvernement fédéral en alerte.

Konstantin von Notlz, un autre élu des Verts a jugé les chiffres « très inquiétants », craignant que ces mineurs ne « finissent dans la prostitution forcée ou les pratiques d’exploitations similaires ». Il juge la gestion du gouvernement sur cette question « extrêmement négligente ».

En février, le ministère de la Famille allemand s’était exprimé sur le sujet, assurant qu’il n’y avait « aucune preuve fiable que des milliers de réfugiés mineurs aient disparu ».

10.000 réfugiés mineurs disparus en Europe

Selon le journal Welt, quelque 15.000 réfugiés mineurs non accompagnés ont formulé une demande d’asile en Allemagne en 2015. D’après notre correspondant Clément Perrouault, le nombre impressionnant de « disparitions » de mineurs étrangers non accompagnés peut s’expliquer de la manière suivante : « S’ils n’ont pas de papiers, certains jeunes peuvent s’enregistrer à nouveau, mais sous un autre nom, ce qui les raye de facto de la carte administrative. Certains peuvent aussi « disparaître » par crainte d’être expulsés… »

Le 30 janvier dernier, l’office de la police criminelle européenne, Europol, annonçait qu’au moins 10.000 réfugiés mineurs non accompagnés étaient portés disparus après être arrivés en Europe. 5.000 avaient disparu dans la seule Italie. Un responsable d’Europol interrogé par le journal britannique The Observer relate le désarroi des autorités européennes face à ce phénomène : Tous ne seront pas exploités à des fins criminelles, il y en a qui auront rejoint des membres de leur famille. C’est juste que nous ne savons pas où ils sont sont, ce qu’ils font et avec qui.

 

Matthieu Beigbeder – Photo : Un enfant syrien réfugié à Berlin, décembre 2015 (DR)

 

Source : L’Allemagne a perdu la trace de près de 6.000 réfugiés mineurs

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s