Rassemblement contre les violences policières à Grenoble

Le Dauphiné Libéré,1 avril 2016 :

Le parquet de Grenoble a requis le mandat de dépôt pour huit des douze personnes interpellées hier après la manifestation contre la Loi Travail. Depuis 18 heures, plusieurs centaines de manifestants sont réunis pour protester « contre les violences policières », place Verdun.

17h15 : Huit des douze personnes interpellées par les forces de l’ordre à la suite des incidents survenus jeudi soir à Grenoble au terme de la manifestation unitaire contre la loi Travail seront présentées demain samedi au parquet, apprend le Dauphiné Libéré de source judiciaire.

Selon la même source, ces huit suspects vont être déférés pour participation à une manifestation interdite (« participation à un attroupement malgré sommations ») ainsi que pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Le parquet s’apprête à requérir le mandat de dépôt pour ces huit personnes en attendant une audience de comparution immédiate qui aurait lieu lundi. Les huit suspects devraient ensuite comparaître devant un juge délégué faisant office de juge des libertés et de la détention, qui statuera alors sur leur incarcération. Tous ont été interpellés jeudi après 16 heures, heure à laquelle tout rassemblement avait été interdit par la préfecture.

Par ailleurs, deux des autres suspects ont été laissés libres, leur dossier étant transmis au parquet pour étude. Le onzième suspect placé en garde à vue a été libéré également et sera jugé ultérieurement par le tribunal correctionnel pour les seuls faits de participation à une manifestation interdite. Enfin, le dossier d’un mineur mis en cause domicilié en Savoie a été transmis au parquet d’Albertville.

18h30 : Une manifestation « contre les violences policières » réunit plusieurs centaines de personnes actuellement place de Verdun à Grenoble.
Une compagnie de crs équipée de camions lanceurs d’eau et un peloton de gendarmerie mobile vient de prendre position devant la préfecture. La manifestation n’a pas été déclarée et est de fait considérée comme illégale, indique sur place un responsable de la police.

19h30 : Le rassemblement s’est dispersé sans incidents vers 19h30.

Une réponse à “Rassemblement contre les violences policières à Grenoble

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s