Ignoble hypocrisie bourgeoise

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Face à la tragédie des réfugiés qui, fuyant la guerre, la misère et les dictatures, risquent leurs vies pour traverser la Mer Égée, la France, patrie des droits de l’homme, ne pouvait rester les bras croisés. Ce 2 avril, l’ex-fille aînée de l’Église devenue le pays des lumières, a donc ouvert son cœur et a répondu à l’urgence humanitaire en envoyant, non pas des couvertures ou de la nourriture, encore moins des soignants ni des bateaux, mais… 50 CRS !

Non, il ne s’agit pas d’humour noir un lendemain de premier avril, c’est ce que disent clairement les dépêches ce samedi : « Dans le cadre de l’accord UE-Turquie, cinquante CRS arrivent samedi 2 avril sur l’île grecque de Lesbos pour « aider la Grèce à faire face à la crise migratoire », a annoncé Bernard Cazeneuve dans un communiqué. « Ils seront suivis par 22 policiers de la préfecture de police de Paris et 50 gendarmes qui arriveront sur l’île de Chios les 3 et 4 avril », a-t-il ajouté. »

L’humour noir, c’est quotidiennement, chaque jour de l’année, cet Etat français qui proclame sur ses mairies, ses tribunaux ou ses pièces de monnaies « liberté, égalité, fraternité » mais qui n’offre que la prospérité aux plus riches, la précarité à l’immense majorité et les coups de matraques lorsqu’on ose se révolter à l’intérieur de ses frontières, et qui à l’extérieur voulait il y a peu aider Ben Ali à mater la juste révolte de la population tunisienne, décore de la légion d’honneur un des dirigeants de la monarchie obscurantiste des Saoud et déploie aujourd’hui ses flics pour réprimer aux frontières de l’Union Européenne. L’humour noir c’est aussi ces dirigeants de l’Union Européenne qui chantent « Tous les humains deviennent frères » en érigeant des barbelées aux frontières et en s’alliant avec le régime dictatorial d’Erdogan.

A l’hypocrisie des discours des politiciens « démocrates » de France et d’ailleurs, il est grand temps de faire, comme le disait Rosa Luxemburg, « pour la première fois, une vérité de la devise de la bourgeoisie française en 1789, « Liberté, Egalité, Fraternité  » — par la suppression de la domination de classe de la bourgeoisie. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s