Une lycéenne de 17 ans mise en examen après une manifestation contre la loi travail à Marseille

France Bleu, 25 mars 2016 :

Une lycéenne de 17 ans mise en examen pour outrage et rébellion, après la manifestation des lycéens à Marseille, jeudi, contre le projet de loi El Khomri. Colère et incompréhension chez les professeurs et les parents d’élèves.

A Marseille, les parents d’élèves et les professeurs sont en colère. En marge de la la manifestation lycéenne contre le projet de loi travail, Sarah, une adolescente de 17 ans a été placée en garde à vue jeudi, puis mise en examen, dès le lendemain, pour outrage et rébellion. Plusieurs CRS auraient porté plainte contre elle.

Vendredi, avant sa libération, des proches, des professeurs du lycées Saint Charles – où elle étudie – et des camarades se sont rassemblés devant le commissariat Noailles pour la soutenir et dénoncer un traitement disproportionné. Alain, son père, ne comprend pas :

« Moi je vois mal ma fille s’en prendre à des policiers et pouvoir malmener trois, quatre policiers. Elle a jamais eu de soucis particuliers (…) et là elle se retrouve en garde à vue pour avoir manifester. Franchement, quelle place ce pays fait à ses enfants! »

Même sidération chez Jérôme Carozzi, professeur de Français au lycée Saint-Charles à Marseille et délégué syndical Snes – FSU:

« C’est énorme! Ce sont des jeunes qui apprennent les lois, la démocratie, le droit, la liberté d’expression (…) et qui se retrouvent en garde à vue, ce qui est quand même assez impressionnant pour, presque, une enfant de 17 ans qui a passé toute une nuit en cellule. Ils sont là pour manifester leurs droits et on les arrêtent! »

Aujourd’hui, la jeune fille est donc libre mais devra s’expliquer devant un juge pour enfants.

Publicités

3 réponses à “Une lycéenne de 17 ans mise en examen après une manifestation contre la loi travail à Marseille

  1. brière lydie

    Ben forcément quand on est CRS on est pas un être humain, cela n’est pas compatible avec une humanité. Donc on a juste en face de soi des gros salopard fachos. Donc des sournois qui s’attaquent à des personnes souvent en marge des manifs ce qui prouvent leur grand courage; Quand c’est pour sauver des vies au Bataclan il ne faut pas compter sur eux, là ils ont peur et puis s’en foutent complètement tu peux crever ce n’est pas leur problème, juste ils veulent sauver leur peau de fachos

    J'aime

  2. Pingback: Solidaires dans les grèves et les manifestations, solidaires face à la répression ! | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s