Archives quotidiennes : 13/03/2016

Allemagne : Mobilisation pour les salaires dans la métallurgie

Alors que les négociations sur les salaires dans la métallurgie s’ouvrent en Allemagne, 700 métallurgistes se sont rassemblés le 9 mars à Hanovre et 2000 à Oldenbourg le 10 mars pour défendre leur revendication d’une hausse de 5% des salaires. Samedi 12 mars, c’est à Leipzig que plus d’un millier de métallos ont manifesté pour leurs salaires. Ce sont là les premières mobilisations qui pourront se transformer en grèves si le patronat refuse de prendre en compte les revendications des travailleuses et des travailleurs.

Hanovre :

Lire la suite

Publicités

Carte des manifestations du 17 mars pour le retrait de la loi travail

Carte des manifestations du 17 mars pour le retrait du projet de loi travail à travers le pays :

Manifestation du 17 mars à Troyes

À Troyes, l’appel est à 14h00 place de la mairie le 17 mars pour le retrait du projet de loi El Khomri.

9mTOURS

Page facebook de la manifestation

Valenciennes: plus de deux mille personnes pour une manifestation musclée

Violences policières lors de la manifestation du 9 mars à Valenciennes : deux manifestants (Une lycéenne et un ouvrier de Bombardier) ont été blessés.

La Voix du Nord, 9 mars 2016 :

Un affrontement entre manifestants et policiers devant la gare puis le jeu du chat et de la souris à l’entrée de l’autoroute : la manifestation valenciennoise de mercredi matin a été tendue. Les syndicats (CGT, Solidaires et FO) ont compté 2 500 personnes, la police un peu moins de 2 000.

valenciennes

On s’attendait à du grabuge devant la CCI, ou le commissariat. C’est à la gare que les affrontements ont eu lieu, quand les policiers ont refusé l’entrée aux manifestants. Une lycéenne denaisienne de 18 ans a reçu du gaz lacrymogène et s’est effondrée. Secourue par les grévistes du centre hospitalier de Valenciennes et les sapeurs-pompiers, elle a été transportée à l’hôpital. Comme un ouvrier de Bombardier, touché par un tir de flash-ball.

Lire la suite

Fédération CGT de la métallurgie : Pour un code du travail du XXIe siècle amplifions l’action

Déclaration de la Fédération CGT de la Métallurgie, 10 mars 2016 :

Le 9 mars, à l’appel de 7 organisations syndicales (4 professionnelles, 2 étudiantes et 1 lycéenne) près de 260 rassemblements se sont tenus à travers la France. Plus de 500 000 salariés, lycéens, étudiants ont défilé pour exiger le retrait du projet de Loi El Khomri. Nous avons relevé de très nombreux appels aux arrêts de travail dans les entreprises de la métallurgie.

Alors que le chômage ne cesse de progresser, que les salaires stagnent et les inégalités économiques et sociales se creusent ; ces nombreuses manifestations démontrent le ras le bol des français.

Face à cette nouvelle attaque orchestrée par le patronat et le gouvernement contre les garanties collectives, ces centaines de milliers de manifestants ont dit NON.

Lire la suite

Appel de l’UD CGT 47 : Le 17 mars Mobilisation Générale !

UD CGT 47 :

Projet de loi « El Khomri », Le 17 mars Mobilisation Générale pour exiger son retrait !

La journée d’action du 9 mars est une première réponse du monde du travail et de la jeunesse face à l’intransigeance du gouvernement et l’arrogance du patronat dans la conduite de plusieurs réformes rétrogrades en particulier celle du code du travail.

Cette première mobilisation est incontestablement une grande réussite avec plus de 450 000 manifestants descendus dans la rue dont plus d’un millier à Agen !

Elle constitue un formidable point d’appui pour les futures mobilisations car ce projet de loi est inacceptable et ni amendable !

Lire la suite

Manifestation contre la loi El-Khomri le 17 Mars à Reims

Appel à la manifestation du 17 mars à Reims :

Il est temps d’arrêter cette folie qu’est la loi El-Khomri!

horsdequestion

Cette loi en quelques points!

« Art. L. 3121-1. – La durée du travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l’employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles. » Le temps de travail est à la disposition de l’employeur. Cela signifie la fin des 35h. Le temps de travail peut être augmenté à 39h mais peut aussi être baissé. L’Etat se base sur le fait que cela permettra une meilleure visibilité pour les entreprises. Cela aura pour conséquence que l’employé pourra voir son salaire baisser si le cahier des charges ne permet pas de lui donner du travail!.

Lire la suite