Douai : les manifestants veulent du travail mais pas la loi Travail El Khomri

La Voix du Nord, 11 mars 2016 :

Douai attire les travailleurs. Ils sont venus à 900 selon la police et 2000 selon la CGT, de Seclin, Armentières… Ils voulaient dire, ce vendredi matin, tout le mal qu’ils pensent de la réforme du Code du travail. Les ouvriers ont fait connaissance avec des jeunes du cru, des lycéens, majoritairement du lycée Rimbaud de Sin-le-Noble.

La voix du peuple taille en pièce la loi Travail portée par Myriam El Khomri sur la place d’Armes avant d’aller se répandre aux abords de la gare SNCF et dans les rues du centre-ville. Ce vendredi matin, Marc Hollande, un Douaisien militant, joue les penseurs : « Si les petits poissons meurent, les baleines mourront aussi. » Les « petits poissons » étaient neuf cents selon la police, « près de deux mille » selon la CGT, pour dire tout le mal qu’ils pensent de « cette loi liberticide », pour reprendre l’expression de Mickaël Wamen, ex-salarié des Goodyear à Amiens. Lui s’est occupé de l’oraison funèbre « des baleines » : « Ils (les patrons) n’en ont rien à foutre du Code du travail. Les emplois, ils les détruisent par milliers. Où est le million d’emploi promis par Pierre Gattaz moyennant des baisses d’impôts et des cotisations sociales ? »

Au jeu du qui perd toujours, Jérémie Gabrys, secrétaire de l’union locale CGT du Douaisis, a son mot à dire : « La précarisation de l’emploi est devenue à la mode dans les entreprises. Il suffit de regarder dans l’automobile où le patronat licencie les 57 ans et plus alors qu’il refuse la retraite à 60 ans et 55 ans pour les travaux pénibles. »

Léa, 15 ans, élève de seconde au lycée Rimbaud à Sin-le-Noble, a une conscience sociale déjà bien affirmée : « À Emmaüs, j’ai vu un vieux monsieur qui n’avait qu’une petite tâche à accomplir. Mais ça donnait un sens à sa vie. Ce qu’il faudrait, c’est faire faire moins d’heures aux gens pour que tout le monde ait un travail. » Et du travail, il y en a pour Jérémie Gabrys : « En 2015, nous avons produit 600 000 véhicules avec 40 000 salariés. Comment peuvent-ils nous dire aujourd’hui que dans les années à venir nous en produirons 900 000 avec le même nombre de salariés ? » Sans jamais perdre de vue que le meilleur sort qui puisse être fait à la loi El Khomri et qu’elle rejoigne le cimetière des éléphants..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s