Salaires : grève à la Fonderie alu

La Nouvelle République, 4 mars 2016 :

L’intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC) de l’entreprise Saint-Jean-Industries d’Ingrandes (ex-Fonderie du Poitou alu) a appelé à la grève, hier midi. En cause, les négociations salariales annuelles obligatoires.

Les syndicats de l’équipementier automobile jugent les nouvelles propositions de la direction (soumises hier matin) « insuffisantes ».

« La quasi-totalité des ouvriers et la moitié des salariés du 2e collège (techniciens, agents de maîtrise, cadres) ont voté la grève », assure, au nom de l’intersyndicale, le délégué CGT Patrice Villeret.

«  Situation de blocage  »

Contacté hier, Jean-Marc Dubuisson, directeur d’usine, reconnaît « une situation de blocage ».

Il explique sa position : « Dans le contexte concurrentiel qui est le nôtre, j’ai proposé une hausse de 1,5 % (brute) pour tous les salariés, c’est-à-dire bien au-delà de ce que qui se fait dans la région, et au-delà de ce que la direction générale m’avait autorisé. En 2015, les salariés ont consenti beaucoup d’efforts pour faire en sorte que l’usine retrouve l’équilibre financier. Je tiens à le saluer. Mais des challenges encore plus importants nous attendent en 2016. Nous ne pouvons raisonnablement pas aller au delà. »

Patrice Villeret n’est pas de cet avis : « Nous demandons une hausse de 60 € bruts pour le collège ouvriers, et 2 % pour le 2e collège. Les salariés ont fait beaucoup de sacrifices depuis le rachat par Saint-Jean Industries il y a quatre ans : une soixantaine de licenciements au moment du rachat, le blocage des salaires, la remise en cause d’une partie des accords d’entreprise… Aujourd’hui, la société a de l’activité. Au siège, à Belleville (Rhône), la direction a accepté 2 %, pour une situation similaire à la nôtre. »

L’intersyndicale se dit prête à prolonger la grève tant qu’elle n’aura pas obtenu gain de cause. « La direction a pris ses responsabilités, aux salariés et aux organisations syndicales de les prendre », conclut, de son côté, Jean-Marc Dubuisson. Le bras de fer est engagé.

Une réponse à “Salaires : grève à la Fonderie alu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s