Images de N’Djamena le 24 février : Ville morte contre le régime de Déby

Le viol collectif de la jeune Zouhoura par les fils d’un ministre et de quatre généraux a soulever l’indignation et la colère de la population tchadienne. Si les coupables, face à la pression populaire, ont été arrêtés, beaucoup craignent qu’ils ne soient rapidement libérés et que le régime fasse tout pour éviter un procès public. Surtout, le régime a répondu par une violente répression aux manifestations lycéennes en solidarité avec leur camarade. Abachou, un jeune lycéen de 17 ans, est ainsi tombé sous les balles de la police. En protestation contre le régime de Déby, une opération ville morte était lancée ce 24 février. Quelques images des routes et marchés de N’Djamena ce 24 février :

N'Djamena1N'Djamena2N'Djamena3N'Djamena4N'Djamena5N'Djamena6N'Djamena7N'Djamena8N'Djamena9

Publicités

3 réponses à “Images de N’Djamena le 24 février : Ville morte contre le régime de Déby

  1. Pingback: Tchad : De la colère après le viol de Zouhoura à la révolte contre le régime | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: LabourNet Germany » Was als Protest gegen eine Vergewaltigung begann, wurde zum Protest gegen das Regime im Tschad

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s