Les agents EDF en grève sur le site du boulevard Gambetta à Troyes

L’Est Eclair, 17 février 2016 :

Une trentaine d’agents EDF du site troyen, avenue Gambetta, sont mobilisés ce mercredi matin.

Une trentaine d’agents EDF à l’appel de la CGT ont appelé à la grève sur le site « commetce » avenue Gambetta à Troyes, ce mercredi, pour protester contre la casse du service public. L’entrée de l’agence est bloquée.

A Nogent-sur-Seine, la journée d’action démarrera jeudi par la distribution de tracts à la grille d’entrée du centre nucléaire de production d’électricité à partir de 7 h. Les syndicats encouragent également à une heure de grève minimum avec un temps fort, de 11 h à 13 h, devant la sous-préfecture de Nogent-sur-Seine.

Les syndicats CGT, CFE-CGC, CFDT et FO d’EDF appellent les salariés à se mobiliser « massivement » au niveau national jeudi pour la «pérennité» de l’électricien, «du service public et des emplois», à l’occasion d’un comité central d’entreprise (CCE), où sera présenté un projet de fermeture anticipée de centrales thermiques.

Un projet de fermeture anticipée de «centrales au fuel»

«Nous sommes tous concernés, directement ou indirectement» par les conséquences de la libéralisation du marché de l’énergie, écrivent les organisations syndicales dans un communiqué commun, en citant «les attaques contre l’hydraulique, le nucléaire», les suppressions de postes annoncées et maintenant les projets concernant les centrales thermiques.

Lors du CCE, la direction doit présenter un projet de fermeture anticipée de «centrales au fuel (Porcheville, Cordemais) en 2017 et 2018, et de centrales au charbon». «Rappelons que les centrales thermiques tiennent toute leur place dans le mix énergétique, en particulier pour le passage des pointes de consommation», soulignent les syndicats.

Baisse des effectifs de 5 %

Ce mouvement intersyndical chez EDF fait suite à deux journées d’action en décembre et janvier pour dire non au «démantèlement» de l’électricien, qui a annoncé mardi pour 2015 un chiffre d’affaires en hausse de 2,2% à 75 milliards d’euros.

La dernière journée d’action, le 21 janvier, avait coïncidé avec l’annonce par la direction d’une «baisse des effectifs de 5% sur le périmètre d’EDF SA, sans aucun licenciement, sur la période 2016-2018», soit 3.350 postes. Les syndicats font part, eux, de «jusqu’à 4.200 postes» supprimés.

Publicités

Une réponse à “Les agents EDF en grève sur le site du boulevard Gambetta à Troyes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s