Grève générale à Kinshasa: transports en commun paralysés

RTBF, 16 février 2016 :

Les transports en commun étaient paralysés mardi matin à Kinshasa, où une coalition d’opposition a appelé à une grève générale d' »avertissement » au président congolais Joseph Kabila, qu’elle accuse de manoeuvrer pour se maintenir indéfiniment au pouvoir, selon des correspondants de l’AFP et des témoins.

La radio française RFI, très populaire en République démocratique du Congo, n’était pas captable sur la fréquence locale, brouillée, mais pouvaient être entendue sur celle de Brazzaville, en face, sur l’autre rive du fleuve Congo.

Vers 6h00, la circulation était extrêmement fluide dans les quartiers sud, centre et nord de la capitale vers lesquels affluent normalement les actifs qui se mettent en route pour travailler d’habitude dès 4h30.

Seuls quelques « esprit de mort » (taxis collectifs) et taxis étaient visibles sur les grands axes quasi-désertés par les voitures personnelles. Le temps de transport s’en trouvaient considérablement réduits. Les taxis-motos, qui grouillent habituellement, étaient invisibles.

Les rares bus Transco (transports publics) circulaient pratiquement à vide. Pour pallier le manque de transport, des piétons remontaient les rues vers le nord de la capitale, mais en nombre considérablement réduit par rapport au flux habituel.

Une réponse à “Grève générale à Kinshasa: transports en commun paralysés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s