Événements de Chalvet : point d’orgue des luttes syndicales

Martinique 1ere, 14 février 2016 :

Quarante-deux ans après la tuerie de Chalvet, le 14 février 1974, qui a coûté la vie à Rénor Ilmany, les militants de l’époque se souviennent. Maurice Vénite a participé à l’émergence de ce mouvement social. Pour lui, c’est une action globale qui a conduit à ces événements.

Le 14 février représente chez nous une date bien plus funeste que la fête des amoureux. Souvenez vous : le 14 février 1974 dans une effervescence sociale exacerbée, un ouvrier du secteur des bananeraies, Rénor Ilmany, 55 ans, qui revendiquait notamment des augmentations de salaires, la suppression totale des produits toxiques et l’amélioration de leurs conditions de travail est tué par les gendarmes sur le plateau de Chalvet à Basse-Pointe.

Deux jours plus tard, le 16 février, le cadavre de Georges Marie-Louise, 19 ans, est retrouvé sur une plage non loin du lieu de la tuerie. Son corps présente des traces de torture. Deux dates clés dans l’histoire des luttes sociales et dans l’évolution du paysage syndical en Martinique.

Une réponse à “Événements de Chalvet : point d’orgue des luttes syndicales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s