Manifestation de solidarité avec des sans-papiers et contre la xénophobie de l’Etat à Caen

Le vent très violent, les conditions climatiques pas très clémentes, et l’État d’urgence n’ont pas empêché plus d’une centaine de personnes, respectivement de 9 mois à 90 ans, de répondre à l’appel de « l’Assemblée Générale de Lutte contre toutes les expulsions ». Un rassemblement a donc été organisé cet apres-midi à Caen et une manifestation contre les expulsions des demandeurs-euses d’asile du dispositif de l’hébergement d’urgence et contre la xénophobie de l’État a ensuite eu lieu dans les rues de Caen.

image


Après une prise de parole place du théâtre par un membre de l’AG de lutte, collectif qui depuis 2013 occupe les logements vides pour héberger les expulsé-es du 115 principalement les familles demandeuses d’asile avec des enfants, les manifestant-es, membres de l’AG, militant-es politiques ou associatifs-ves, gens solidaires, caennaises et caennais,  voulaient se faire entendre.

Sous les slogans : « quelle que soit leur nationalité, solidarité avec les expulsés – réquisition des logements vides » ,  » à Ouistreham, à Caen et à Calais, solidarité avec les réfugiés »… la manifestation a symboliquement pris fin devant la mairie de Caen en rappelant que les maires ont le pouvoir de réquisitionner les logements, une mesure qu’ils n’appliquent jamais malgré l’ampleur du problème, à Caen et ailleurs. Expulser les gens, notamment les plus vulnérables – précaires, sans-papiers… – des centres d’hébergement d’urgence est un choix politique. Ne pas les reloger et les garder à la rue, c’en est un aussi.

Comme une note perso, je rajouterai qu’après quelques mois sans appel à manifester, aujourd’hui, l’AG de lutte contre toutes les expulsions a marqué d’une manière très visible et dynamique le retour des manifestations. Une journée de mobilisation qui en appelle d’autres.

Pour rappel, 10 lieux étaient occupés depuis 2013. 3 squats, ouverts par les militant-es et les expulsé-es du 115, accueillent actuellement 80 personnes. D’autres cherchent des solutions individuelles. Le non-hébergement des demandeurs d’asile par les services d’État sur Caen concerneraient plusieurs centaines de personnes.

Une réponse à “Manifestation de solidarité avec des sans-papiers et contre la xénophobie de l’Etat à Caen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s