Goodyear, derrière le conflit social, un scandale sanitaire

L’Humanité, 3 février 2016 :

Aujourd’hui, pour des centaines d’ouvriers, après leur licenciement, plane un risque de maladies graves dues à leur exposition prolongée à certains produits nocifs tels que les HAP-CMR utilisés dans la composition des pneus. Or la direction de Goodyear a soigneusement omis de les informer des risques encourus alors même que la loi l’y oblige. Du coup c’est la double peine pour les victimes et leurs familles, non seulement ils sont malades, pour ceux qui ne sont pas décédés, mais ils doivent se battre pour faire reconnaitre leurs pathologie comme maladie professionnelle.

Aidés par les organisations syndicales, ils ont créé une association et entamé une action collective (class action) contre la direction américaine de Goodyear. Il ont des chance de voir leurs droits reconnus .. à moins que les récentes peines infligées aux ex employés de l’usine ne les empêche l’aller défendre leur dossier outre atlantique. Une condamnation qui arrange bien Goddyear… Entre 2006 et 2012, Mourad Laffitte suit le conflit social des Goodyear qui frappe durement les 1300 salariés de l’entreprise américaine. Après un plan social dévastateur, il aborde le chapitre des conditions de travail de ces salariés et les risques sanitaires qu’ils encourent dans son documentaire « Googyear, la mort en bout de chaîne »

Publicités

Une réponse à “Goodyear, derrière le conflit social, un scandale sanitaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s