Débrayage à Auchan Roncq ce vendredi matin

Nord Eclair, 15 janvier 2016 :

Ce vendredi à 10 heures, près de 80 personnes ont cessé le travail dans l’hypermarché Auchan mais aussi au drive, à l’appel de la CGT et de FO. Elles demandent des revalorisations salariales.

Elle était venue avec sa feuille de salaire. Employée depuis trente ans, cette hôtesse de caisse gagne 10,60 € de l’heure. À ses côtés, une « petite jeune » qui accuse trois ans d’ancienneté est payée 10,17 € l’heure. « On ne peut pas dire que l’on prend en compte l’ancienneté avec un si petit écart. »

Ce vendredi matin, devant la porte des Flandres, près de 80 salariés s’étaient rassemblés pour une heure de débrayage. Une grogne plutôt rare au sein de l’hypermarché. « Oui c’est vrai mais là, la coupe est pleine », acquiesce un salarié. Arnaud Damie, secrétaire du comité d’entreprise (FO) détaille ce qui fâche. « Il y a un mécontentement général, notamment sur les conditions de travail. De plus la rémunération ne suit pas. Et les remarques que nous faisons au niveau du CE ne sont pas prises en compte. Il y a aujourd’hui une difficulté de dialogue. »

Alors pour se faire entendre, Force ouvrière et la CGT avaient appelé au débrayage. « C’est une heure pour marquer le coup. Si nous ne sommes pas entendus, on fera d’autres actions », préviennent les syndicats devant des salariés de différents rayons, des hôtesses de caisse ou des employés du drive.

En attente des négociations annuelles

De son côté, le directeur d’Auchan Roncq, Philippe Laurent, s’étonne d’un tel mouvement alors que les négociations annuelles obligatoires (NAO) n’ont pas commencé. « Ces revendications ne concernent pas le magasin. Il n’y a pas encore eu les négociations au niveau national. »

Philippe Laurent reconnaît toutefois que les primes liées à l’activité du magasin ont baissé. « Mais c’est le cas partout et je peux même dire qu’à Roncq, on ne s’en sort plutôt pas mal. Rappelons que les salaires ont plus progressé que l’inflation. » Enfin concernant les conditions de travail, Philippe Laurent estime qu’elles sont plutôt bonnes.

Ce vendredi, le débrayage a provoqué une attente plus longue aux caisses et au drive.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s