Femmes éthiopiennes dans les prisons du Koweit

Une vidéo amateur prise par des militants pour les droits des migrants montre les conditions de détention d’un groupe de femmes éthiopiennes dans la prison al-Nai’m.

Plus de 10 femmes sont enfermées dans une seule cellule. Ces femmes, qui ont généralement travaillé comme travailleuses domestiques, témoignent avoir été battues et violentées.

Toutes ces femmes ont été arrêtées lors de contrôles de police parce qu’elles avaient fuit leurs employeurs. Elles attendent d’être expulsées vers l’Ethiopie. On compte 666.000 travailleuses domestiques immigrées au Koweït dont 74.000 sont originaires d’Ethiopie. Selon le système du Kafala en vigueur au Koweït et dans d’autres Etats du Golfe, elles ont interdiction de quitter leurs employeurs ou de changer d’emploi sans l’autorisation du patron. Quitter son emploi est considéré comme illégal.

De nombreuses travailleuses domestiques immigrées subissent de longues journées de travail sans pause, des salaires impayés, et des violences physiques ou sexuelles.

En 2015, les autorités du Koweït ont renforcé les contrôles et la répression contre les travailleurs immigrés, ce qui a conduit à 25.000 expulsions.

Publicités

Une réponse à “Femmes éthiopiennes dans les prisons du Koweit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s