Contre l’extension de la déchéance de nationalité, contre l’état d’urgence

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le gouvernement a décidé de maintenir, dans le projet de réforme de la Constitution, la possibilité de déchoir de leur nationalité les « binationaux » même nés français après une condamnation pour terrorisme.

Le terrorisme de l’extrême-droite obscurantiste est une monstruosité qui a toujours été condamné par le mouvement ouvrier. Surtout on se demande en quoi, la menace de déchéance de nationalité, comme la peine de mort revendiqué par le FN, ferait en quoi que ce soit reculer des obscurantistes fanatisés, comme ceux de Daesh ou d’Al-Qaïda, qui meurent en kamikazes lors de leurs attentats.

Cette mesure n’aura aucune efficacité face à Daesh ou Al-Qaïda, mais rien ne dit qu’elle ne sera pas aussi utilisée contre des gens qui n’ont rien à voir avec ces fanatiques obscurantistes. Elle pourrait être utilisée contre des sympathisants du PKK, organisation considérée comme terroriste par l’Union Européenne, contre des anciens militants de l’extrême-gauche italienne qui se sont réfugiés en France après les « années de plomb » en Italie ou d’autres militants révolutionnaires. On a bien vu l’état d’urgence être utilisé pour réprimer des militants écologistes et libertaires.

Surtout, cette extension de la déchéance de nationalité, institutionnalise une discrimination entre « vrais Français », qui ne disposent pas d’autres nationalités, et « Français pas vraiment Français » pour ceux qui disposent aussi d’une autre nationalité. En clair, dès lors que l’on ne sera pas « Français né de parents français », on disposera avec cette mesure d’une sorte de « sous-nationalité » et donc de « sous-citoyenneté ».

Nous devons nous opposer à cette mesure scandaleuse, et plus largement nous opposer à l’ensemble des mesures liberticides prises au nom de l’état d’urgence et refuser tout repli nationaliste. Cette extension de la déchéance de la nationalité était annoncée dès le 14 novembre par Hollande, ce qui n’a pas empêché l’ensemble des députés, à quelques exceptions près, de voter la prolongation de l’état d’urgence. Et si aujourd’hui certains PS, PCF ou EELV s’indignent de l’extension de la déchéance de nationalité, ils avaient hier aussi voté cette prolongation de l’état d’urgence.

Face au projet d’apartheid mondial, sur des bases nationales, religieuses ou sexuelles des réactionnaires, qu’il s’agisse des obscurantistes ou des nationalistes, l’égalité et la liberté sont la meilleure des réponses !

Une réponse à “Contre l’extension de la déchéance de nationalité, contre l’état d’urgence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s