Scène de pogrom à Ajaccio

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ce 25 décembre à Ajaccio plusieurs centaines de personnes sont parties en hurlant des slogans racistes (« Arabi Fora », « On est chez nous », « Il faut les tuer ») vers le quartier des Jardins de l’Empereur, terrorisant les habitants. Une salle de prière musulmane du quartier et un restaurant Kebab ont été saccagés, des portes d’immeubles, des boites aux lettres et des véhicules ont été cassés, des individus sont entrés dans les cages d’escaliers pour cogner, et c’est heureux que personne n’ait été blessé… bref, c’est une véritable scène de pogrom qui s’est déroulée ce 25 décembre en Corse.

L’Initiative Communiste-Ouvrière condamne fermement ces violences racistes. Plus que jamais, face aux violences racistes, il est urgent de nous rassembler et de nous mobiliser.

3 réponses à “Scène de pogrom à Ajaccio

  1. aubert lucien

    les racistes agissent en pleine liberté et l’état absout, elle ne protège pas les habitants des quartiers (pas d’emploi, ni service public..), elle installe un climat anti immigrés, avec l’état d’urgence et la déchéance de la nationalité qui rapproche VALLS des thèses du front national et qui permet aux actes anti -immigrés de s’étendre .
    pas un seul député de gauche ne doit cautionner cette idée nationaliste et ce texte au parlement.
    lucien

    J'aime

  2. Andrew Coates

    A reblogué ceci sur Tendance Coatesyet a ajouté:
    This racist pogrom follows the victory of Corsian nationalists in the French regional elections.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s