51 jours de grève à la Clinique du pont de chaume : « Une vraie lutte des classes… »

La Dépêche, 13 décembre 2015 :

La grève à la clinique du Pont de Chaume est donc terminée. Après 51 jours de grève, malgré l’intervention de deux médiateurs et des autorités de l’État, cette issue favorable semblait tellement incertaine. Un accord a pourtant été signé vendredi soir entre la direction et le personnel gréviste, mettant ainsi un terme à un mouvement qui fera date au niveau départemental. Lundi matin, les 120 salariés grévistes reprendront le travail. La CGT à la pointe du combat admet qu’il était temps que ce conflit s’arrête . Quant à la direction, elle n’a pas souhaité commenter cet accord, désirant désormais, nous a-t-elle confiés hier soir, «se tourner vers l’avenir. On souhaite un retour au travail dans des conditions les plus sereines possibles et dans l’intérêt collectif. La fin de ce conflit est une bonne chose».

Christophe Couderc, secrétaire CGT de la clinique du Pont de Chaumes revient sur le long combat mené par les salariés et cet accord arraché vendredi soir.

Comment avez-vous vécu ces 51 jours de grève ?

C’est du jamais vu, nous avons vécu un conflit aussi violent qu’au siècle dernier, une vraie lutte des classes. La direction a voulu nous briser, nous sommes debout. Nous ne les laisserons plus nous broyer. C’est la victoire du courage et de l’opiniâtreté des femmes.

Concrètement, qu’avez-vous obtenu lors de cette ultime négociation ?

L’attribution de congés supplémentaires liés à l’ancienneté et de jours pour enfant malade, la création de 3 postes d’aide-soignant, une organisation des services différentes, avec la présence d’un binôme infirmière – aide-soignante, l’annulation de la restructuration en cours, une augmentation de 9 à 30 €/mois pour les petits salaires, une revalorisation des SMIC au bout de 2 ans d’ancienneté contre 8 actuellement, une prime exceptionnelle de 400 €

Sur quoi avez-vous dû lâcher ?

la création d’un poste de brancardier et d’un poste d’agent de sécurité pour les urgences, une grille salariale plus ambitieuse.

Avez-vous obtenu une indemnisation pour vos jours de grève ?

Nous allons toucher 1/3 de notre salaire brut et nous pourrons poser des RTT ou récupérer des heures supplémentaires pour les 50 % des jours restants. Nous sommes loin du compte, la fin de l’année sera difficile.

Publicités

2 réponses à “51 jours de grève à la Clinique du pont de chaume : « Une vraie lutte des classes… »

  1. aubert lucien

    la lutte et la grève est la force des travailleuses, à la clinique du pont de chaume, elles sont restées debout et le point levé contre le groupe vedici, oui la lutte de classes doit grandir face au patronat, ainsi que de combattre la politique anti ouvrière du gouvernement,
    lucien

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s