Gonfreville-l’Orcher Grève à la raffinerie Total de Normandie, près du Havre. Une prime de 2 500 euros réclamée

(Normandie Actu)

L’accord sur les négociations annuelles obligatoires chez Total a été signé jeudi 10 décembre 2015, par deux syndicats. Près du Havre, la CGT a planté le piquet de grève.

À l'appel de la CGT, les grévistes poursuivent leur mouvement de grève, ce vendredi 11 décembre 2015, à la raffinerie Total de Normandie. (Photo d'illustration © Fotolia)À l’appel de la CGT, les grévistes poursuivent leur mouvement de grève, vendredi 11 décembre 2015, à la raffinerie Total de Normandie. (Photo d’illustration © Fotolia)

Dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO), le syndicat CGT du groupe Total a lancé un appel à la grève nationale de 24h, mercredi 9 décembre 2015, en réaction aux propositions de leur direction.

La direction de groupe, au terme des 24 premières heures de grève, a proposé une augmentation générale de 1% des salaires pour les cadres et de 1,2% pour les ouvriers et les employés. Ces propositions ont été acceptées par les syndicats CFDT et CFE-CGE. Avec l’apport de leur signature, l’accord des NAO est devenu valide. À la plateforme Normandie, la pilule est difficile à passer au vu du résultat opérationnel du site », explique Thierry Defresne, secrétaire général CGT de la Raffinerie Total Normandie.

Ces propositions sont donc jugées « inacceptables », par le syndicat. Le syndicat CGT de la plateforme Total Normandie à Gonfreville-L’orcher, près du Havre (Seine-Maritime) est entré dans le mouvement ,et le poursuit vendredi 11 décembre 2015. Les grévistes réclament une augmentation collective de 70 euros par salarié et une prime d’excellence de 2 500 euros nets.

La pilule est difficile à passer à la plateforme Normandie

L’attente des salariés sur cette négociation a été forte, au vu du résultat opérationnel vers lequel se dirige notre plateforme », ont déclaré dans une lettre adressée à leur direction, les délégués syndicaux, Gilles Costils et Emmanuel Real.

Les grévistes CGT ont fait le choix de maintenir leur mouvement de grève, vendredi 11 décembre 2015.

Dans l’attente d’un signe de la direction

400 millions d’euros, tel serait le résultat opérationnel de la plateforme en cette année 2015, pour un chiffre d’affaires de près de cinq milliards d’euros en 2014 l’année précédente :

Ce résultat, dans un contexte de crise, est le fruit de l’implication de tous les salariés pour atteindre ce niveau. Il est clair pour nous que cette négociation n’a pas lieu de traiter des résultats individuels de chaque site, mais les salariés grévistes ont estimé que la direction locale n’a pas voulu reconnaître à sa hauteur, cette performance collective », rappellent Gilles Costils et Emmanuel Real, dans leur courrier à la direction.

Ils réclament, de fait, augmentation salariale et prime. Ils sont désormais dans l’attente d’une rencontre, « dans les plus brefs délais », avec leur direction, pour mettre fin à leur mouvement.

 

 

Publicités

Une réponse à “Gonfreville-l’Orcher Grève à la raffinerie Total de Normandie, près du Havre. Une prime de 2 500 euros réclamée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s