Archives quotidiennes : 09/12/2015

À la Sodexo, la grève qui n’existait pas se durcit

Marsactu, 9 décembre 2015 :

Il y a quinze jours, la direction de la Sodexo, chargée d’assurer les repas des cantines scolaires marseillaises a mis à pied vingt-trois salariés. Cela suite à la poursuite d’un mouvement de grève malgré la signature d’un protocole d’accord. Jeudi, les salariés défendront leur emploi devant le conseil des prud’hommes.

Dans le quartier marseillais de Pont-de-Vivaux (10e), un gardien filtre les entrées devant les grilles fermées de la cuisine centrale de la Sodexo, bloquée par les vingt-trois salariés. Ceux-ci font l’objet d’une mise à pied à titre conservatoire et n’ont pas le droit de pénétrer dans l’enceinte de l’entreprise de restauration collective. Avec ce blocage, ils entendent poursuivre le mouvement de grève entamé le 23 novembre dernier.

Lire la suite

Etat d’urgence: à Montauban, assigné sans savoir pourquoi

Le Monde, 8 décembre 2015 :

Le plus insupportable pour Ali Benamara, 38 ans, n’est pas tant d’être assigné à résidence dans sa commune de Montauban jusqu’au 12 décembre – lendemain de la fin de la conférence sur le climat (COP21) qui se tient à Paris -, que d’être condamné à se demander une seule chose : pourquoi? Car jamais il n’a pu prendre connaissance de l’arrêté émis par le ministre de l’intérieur.

Alors, pourquoi? Est-ce pour son militantisme au sein de la Confédération nationale du travail (CNT), un syndicat d’inspiration anarchiste? Il ne s’en est jamais caché et il n’y a rien d’illégal là-dedans à ce qu’il sache. Est-ce parce qu’il a été condamné pour des violences commises lors d’une manifestation interdite à Toulouse, en novembre 2014, après la mort de Rémi Fraisse? Il avait alors jeté trois pierres sur les forces de l’ordre. Mais il a déjà été jugé et a « payé »: « J’ai porté mon bracelet électronique du 29 juin au 3 novembre dernier et tout s’est bien passé », assure-t-il. Ali Benamara tentait depuis de retrouver une vie « normale », en travaillant comme agent d’entretien pour une société de nettoyage la semaine, en voyant ses amis le week-end. Et en se tenant loin des militants les plus agités lors des manifestations.

Lire la suite

Sur la frontière greco-macédonienne une vaste opération repressive contre les refugiés en cours

Une vaste opération répressive contre les réfugiés est menée en ce moment par des policiers et militaires grecs aidés par les renforts de toute Europe sous égide de Frontex dans le camp d’Idomeni sur la frontière greco-macédonienne.
L’opération d’expulsion et de déportation était en préparation toute la nuit lorsque un important dispositif répressif a encerclé les camps pour y entrer ce matin vers 9h. De nombreux journalistes, militants et réfugiés sont arrêtés. D’autres dont « médecins sans frontières » étaient virés de la zone.
Selon les associations en contact téléphonique avec des réfugiés à l’intérieur, la répression est féroce et il y a des blessés.

image

Lire la suite

L’Arabie Saoudite accepte de rouvrir le dossier d’une femme condamnée à la lapidation

Une femme de 45 ans, travailleuse domestique sri-lankaise et mère de trois enfants avait été condamnée à mort par lapidation pour « adultère » en Arabie Saoudite. Elle risquait d’être exécutée ce 4 décembre.

Selon l’Associated Press, citée par le Guardian ce 8 décembre, les autorités saoudienne ont, suite notamment aux pressions du Sri Lanka,  accepté de rouvrir le dossier de cette travailleuse condamnée à une mort atroce.

Une pétition peut être signée en ligne à cette adresse (voir la traduction en français).

L’Europe Forteresse tue à nouveau – 17 morts en 48h dont 11 enfants

Hier, mardi 8 décembre 2015, les medias ont transmis la découverte de corps de 6 enfants, dont un bébé, morts noyés au large de Turquie en essayant d’atteindre les îles grecques .
Aujourd’hui, mercredi 9 decembre, selon Reuters, les gardes cotes grecs annoncent qu’une embarcation en bois avec des réfugiés à bord a coulé au large de l’île de Farmakonis. 11 corps ont été découverts dont 5 enfants. 13 personnes sont toujours portées disparues.
L’UE a envoyé ses forces policières FRONTEX pour aider la Grèce à contrôler les frontières Sud d’Europe, et a versé 3 milliards d’euros à la Turquie pour gérer les siennes, condamnant encore plus les réfugiés à risquer leur vie en essayant d’atteindre l’Europe par la mer.

image

Rouen : Grève pour l’emploi chez Lacroix Signalisation

Paris Normandie, 8 décembre 2015 :

Le groupe Lacroix signalisation supprime sept postes à Rouen. Hier, les salariés étaient en grève pour défendre leurs conditions de départ.

La société Lacroix Signalisation a annoncé le 12 novembre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), ayant pour conséquences la fermeture de ses quatorze agences de proximité en France, et la suppression de 64 postes d’assistants commerciaux et magasiniers, à partir de janvier. À l’agence de Rouen, située rue de l’Aubette, c’est sept postes qui seront supprimés. « On savait qu’une nouvelle stratégie commerciale serait mise en place. Mais on avait des signes encourageant de la part de la direction. On a rempli un questionnaire de satisfaction en mai-juin. On se sentait écoutés, la direction montrait de l’intérêt. Et là, on nous annonce un plan social, on ne s’attendait pas à ça. C’est juste au revoir et merci. Nous avons été bernés et trahis », s’indignaient hier les salariés, soutenus par la CGT, en grève toute la journée. « C’est le couperet qui est tombé. On va être licenciés, alors que vingt personnes vont être embauchées au siège en CDD sur une plateforme d’assistantes commerciales. Ici, les commerciaux vont devoir travailler à domicile et nous, ils vont nous proposer un reclassement avec des postes à l’étranger ou pour des fonctions d’ingénieur ou de directeur, qui ne sont pas nos postes. »

Lire la suite

Michigan : 3.000 travailleurs en grève chez Nexteer Automotive

Le Figaro, 9 décembre 2015 :

Des employés d’un important équipementier automobile basé aux Etats-Unis ont arrêté de travailler mardi, un mouvement de grève qui pourrait perturber les productions de General Motors et de FCA US (ex-Chrysler).

Plus de 3.000 salariés du site de Saginaw (Michigan, nord) du groupe Nexteer Automotive, propriété du chinois Pacific Century Motors depuis novembre 2010, ont quitté leurs postes de travail après le rejet d’une proposition d’accord salarial par la direction, a indiqué le puissant syndicat UAW.

Nexteer emploie 12.000 personnes à travers le monde sur une vingtaine de sites, dont 5.000 dans le Michigan.