Archives quotidiennes : 28/11/2015

Besançon : Rassemblement le 2 décembre en solidarité avec les travailleurs d’Air France

actionsyndDes milliers de salariés sont menacés de perdre leur emploi, à l’exemple des personnels d’Air France. La violence patronale avec une complaisance gouvernementale, suscite colère et indignation qui se traduisent par des actions collectives mobilisant les salariés. C’est dans ce contexte que les provocations patronales se multiplient afin de stigmatiser l’action syndicale !

Ainsi, 16 salariés d’Air France sont trainés devant le Tribunal de Bobigny le 2 décembre !

Leur faute ? Avoir manifesté leur refus de perdre leur emploi !
C’est inacceptable !

La CGT appelle, ce jour-là, les salarié-es à se mobiliser partout en France : rassemblement à Besançon à 17 h, Esplanade des Droits de l’Homme (mairie).

Air France : Rassemblement à Lille de 12 H à 14 H le 2 décembre comme à Bobigny

Appel de l’UD CGT du Nord :

Le 2 décembre, jour du procès des camarades d’Air France, il est proposé une journée nationale d’action en territoire sur le thème « non à la violence sociale, oui à l’efficacité économique, sociale et environnementale ».

chem1

La CE de l’UD de ce jour a décidé d’un rassemblement devant l’agence Air France rue Nationale à Lille de 12 h à 14 h.

Air France : le 2 décembre 2015 à 12H00 devant le TGI de Bobigny

Appel de l’Intersyndicale Air France :

Le 02 décembre 2015, nos collègues abusivement poursuivis en Justice comparaîtront devant le Tribunal de Bobigny suite à la mobilisation au CCE du 05 Octobre.

chem2

Ces salariés d’Air France sont les victimes de la politique antisociale de nos dirigeants qui se servent de cet évènement pour criminaliser toute contestation dans notre entreprise.

Lire la suite

Contre la répression antisyndicale : rassemblement le 2 décembre à Grenoble

Appel de l’intersyndicale CGT, FSU, Solidaires :

Une journée nationale d’actions interprofessionnelles est organisée le 2 décembre

Des milliers de salariés sont menacés de perdre leur emploi, à l’exemple des personnels d’Air France. La violence patronale avec une complaisance gouvernementale, suscite colère et indignation qui se traduisent par des actions collectives mobilisant les salarié-e-s. C’est dans ce contexte que les provocations patronales se multiplient afin de criminaliser l’action syndicale !

Lire la suite

Air France : Appels à la grève mercredi et jeudi

20 Minutes, 28 novembre 2015 :

Deux syndicats de pilotes minoritaires du transporteur aérien, le Spaf (21 %) et Alter (non représentatif), ont appelé ce vendredi à la grève les 2 et 3 décembre contre les suppressions d’emplois et les poursuites disciplinaires après les violences du 5 octobre.

L’impact éventuel de ce mouvement sur le trafic ne sera connu que mardi.

Au sol, la CGT, FO et SUD aérien (non représentatif) appellent en revanche à des arrêts de travail.

Lire la suite

Claye-Souilly : la grève chez Wabco se poursuit

Le Parisien, 27 novembre 2015 :

La grève chez Wabco, le fabricant de systèmes de freins pour camions, s’est poursuivie vendredi et durera tout le week-end. Les délégués syndicaux et des salariés se relaieront samedi et dimanche, jour et nuit, autour du piquet de grève, sous des barnums. Pour se réchauffer, ils brûlent des palettes dans des braséros fabriqués avec des tonneaux en métal.

Le personnel est en grève pour protester contre la suppression de 178 postes sur les 231 de cete usine. Les départs s’effectueront en quatre vagues jusqu’en 2017. Les négociations ont démarré sur les indemnités de départ et les mesures d’accompagnement vers l’emploi. L’ancienneté moyenne chez Wabco atteint 20 ans et la moyenne d’âge 49 ans.

Le Cheylard : Grève lundi à l’usine Chomarat

Le Dauphiné Libéré, 28 novembre 2015 :

Alors que le fabricant de textiles industriels Chomarat s’apprête à vendre sa branche textile automobile à une société américaine, les 56 salariés concernés par la vente (sur 528) réclament des garanties sur leur avenir.

Ils ont obtenu, hier, certaines avancées. Leur futur employeur s’est engagé à maintenir leurs acquis (salaires, mandats en cours…). Ils ont également obtenu une garantie d’emploi pendant 30 mois ainsi qu’une priorité à la réembauche par Chomarat en cas de licenciement, pendant 30 mois également.

Lire la suite