Le 2 décembre, avec les ouvriers d’Air France contre la répression et les licenciements !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 2 décembre, seize salariés d’Air France seront jugés devant le tribunal de Bobigny pour leur participation supposée à la manifestation où deux cadres supérieurs ont vu leurs chemises déchirées. On se rappelle que le 12 octobre, six travailleurs d’Air France avaient été interpelés à leurs domiciles à l’aube, devant leurs familles, et traînés plus de 24 heures en garde à vue comme s’il s’agissait d’une affaire de grand banditisme. En interne aussi, la direction réprime : quatre salariés ont déjà été licenciés « pour faute lourde », sans préavis ni indemnités, et douze autres mis à pied sans solde.

chem2

On se rappelle aussi comme les politiciens du PS, des Républicains et du FN (actuels, anciens et prétendants gestionnaires de l’appareil d’État capitaliste), la direction d’Air France, le MEDEF et la majorité de la presse se sont déchainés contre les travailleurs d’Air France après « l’affaire de la chemise » lors de la manifestation du 5 octobre contre les licenciements.

Les « violences aggravées », les « violences inacceptables » ce n’est pas une chemise déchirée, ce sont les 672.100 licenciements en 2013, et les 530 accidents du travail mortel en 2014, les milliers et milliers de vie brisée chaque jour par l’exploitation capitaliste. Les « voyous » ce sont les patrons qui licencient alors que les actionnaires se gavent. La « chienlit » c’est cet ordre social qui condamne des millions d’entre nous au chômage, au travail précaire et à la galère alors que jamais les grands patrons et actionnaires n’ont engrangé autant de profits.

Au delà du contexte d’état d’urgence qui permet de criminaliser les manifestations et la contestation, le patronat et l’appareil d’Etat à son service renforcent la répression contre les militants ouvriers. Pour ne prendre qu’un exemple récent : le procureur a requis deux ans de prison contre huit ancien travailleurs de Goodyear Amiens-Nord, dont le seul « crime » est d’avoir résisté contre les licenciements et la fermeture de l’usine.

Plus que jamais : solidarité contre la répression ! Relaxe des 16 d’Air France et réintégration des salariés licenciés ! Amnistie aussi pour tous les travailleurs condamnés pour leurs luttes contre la violence patronales !

L’Initiative Communiste-Ouvrière appelle à se mobiliser et à participer au rassemblement de soutien aux ouvriers d’Air France ce 2 décembre à 12 h devant le tribunal de Bobigny ainsi qu’aux actions organisées en province.

Publicités

Une réponse à “Le 2 décembre, avec les ouvriers d’Air France contre la répression et les licenciements !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s