PSA, quand la violence patronale fait loi.

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Il y a quelques temps nous parlions de ce salarié de l’usine PSA de Valenciennes dans le Nord qui avait été licencié pour faute grave pour avoir récupéré un joint de plastique dans une benne à rebuts. Nous apprenons que la direction de PSA ne s’arrête pas là dans l’humiliation de l’ex-salarié. En effet, ce dernier est convoqué le 5 novembre 2015 au commissariat de Valenciennes pour « avoir commis ou avoir tenté de commettre l’infraction de vol par salarié ».

Une fois encore, c’est la justice de classe qui s’exerce. Celle des capitalistes contre un travailleur qui, pour réparer un connecteur à gaz et protéger sa famille, n’a fait que récupérer du matériel destiné à la destruction.

Nous apportons notre solidarité à Dominique Danquoins et condamnons le violent acharnement de PSA contre cet ex-salariés.

Face à la violence patronale, solidarité ouvrière.

3 réponses à “PSA, quand la violence patronale fait loi.

  1. Quelle formidable honte pour PSA , chicaner un morceau de joint HS , LA-MEN-TA-BLE !!!

    J'aime

  2. PSA se montre « petit » , chicanier » , LAMENTABLE !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s