USA: Amazon attaqué par des travailleurs indépendants qui veulent devenir salariés

http://siliconvalley.blog.lemonde.fr

images

Après FedEx et Uber, c’est au tour d’Amazon. Mardi 27 octobre, quatre chauffeurs-livreurs du géant américain du e-commerce ont déposé une plainte devant un tribunal du comté de Los Angeles. Comme pour les autres procédures, les plaignants estiment qu’ils auraient dû être considérés comme des salariés et non comme des travailleurs indépendants. L’issue de ce dossier pourrait avoir des répercutions importantes pour la société, qui teste de nouveaux services pour livrer ses colis toujours plus vite.

LIMITER LES COÛTS

Les quatre chauffeurs travaillaient pour le service Amazon Prime Now, qui propose des livraisons en une ou deux heures. Pour cela, l’entreprise fait appel à des coursiers multipliant les allers-retours entre ses entrepôts et le domicile de ses clients. Ces coursiers ne bénéficient pas du statut d’employés. Ils sont « indépendants » et n’ont le droit à aucun avantage social (retraite, assurance santé, chômage…). Le choix de cette classification, de plus en plus utilisée, permet de limiter les coûts.

Pour les plaignants, Amazon et son sous-traitant californien enfreignent la réglementation, en leur imposant des contraintes incompatibles avec leur statut. « Ils ne peuvent pas refuser des missions de travail, ni demander à limiter les livraisons à une zone géographique particulière, explique la plainte. Le non-respect de ces règles peut déboucher sur des actions disciplinaires, allant jusqu’à la rupture du contrat ». Autres violations: « les plaignants ont des horaires fixes imposés [et] doivent effectuer leurs livraisons en portant des uniformes ».

CLASS ACTION

Les avocats représentant les chauffeurs espèrent désormais obtenir le statut de class action (action en nom collectif). S’il y parviennent, ils pourront alors ajouter d’autres plaignants à leur procédure, ce qui permettrait de décrocher une somme plus importante en cas de procès victorieux. En début d’année, ce cabinet avait obtenu près de 230 millions de dollars de FedEx. Le géant américain de la livraison était poursuivi dans le Kansas pour des motifs similaires à ceux reprochés à Amazon.

Pour le groupe de Seattle, une défaite à Los Angeles pourrait entraîner d’autres poursuites devant les tribunaux d’autres Etats américains. Cela ne menacerait pas le développement de Prime Now. Mais les coûts du service grimperaient, alors même qu’Amazon dépense déjà énormément pour assurer la livraison de ses colis. Surtout, une défaite pourrait remettre en cause son programme Flex, actuellement en test à Seattle. Celui-ci vise à utiliser des particuliers comme livreurs, à la manière d’Uber.

Une réponse à “USA: Amazon attaqué par des travailleurs indépendants qui veulent devenir salariés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s