Bpost : La lutte continue

L’Avenir, 26 octobre 2015 :

Il ne devrait toujours pas y avoir de courrier dans votre boîte aux lettres ce lundi. Les centres de tri de Bruxelles, Liège et Fleurus sont en grève.

Comme nous vous l’annoncions samedi, ce n’est pas de sitôt que vous risquez de revoir du courrier dans votre boîte aux lettres. En cause, la grève entamée dans les centres de tri de Bruxelles et d’Anvers dans la nuit de mercredi à jeudi dernier et qui s’est étendue aux cinq centres de tri nationaux de bpost jeudi, sous l’impulsion de la CSC. Depuis, la Flandre a repris le travail.

Mais à Bruxelles et en Wallonie, on ignore jusque quand le mouvement pourrait durer. On parle du jeudi 29 octobre, date à laquelle le plan de réorganisation de bpost doit être adopté en commission paritaire. Les travailleurs protestent notamment contre le changement de statut du travail le samedi qui deviendrait un jour de travail comme les autres, entraînant la suppression des deux heures de compensation accordées aux salariés pour le travail de week-end et donnant droit à une prime annuelle de 240€.

«Les trois centres de tri francophones seront ainsi à l’arrêt, indique M. Blaise, secrétaire général de la CSC Transcom. Nous regrettons sincèrement de devoir prendre la population en otage de cette façon. Nous demandons un appel de l’entreprise pour se remettre autour de la table. Mais les responsables restent statiques. Nous avons l’impression de faire face à un mur.»

Contactés par nos soins dimanche en fin d’après-midi, les deux responsables CSC Transcom Liège-Verviers et Hainaut confirmaient la poursuite de l’action ce lundi. «Mais on laisse passer les colis», souligne Ludovic Moussebois, permanent liégeois.

Du côté du Hainaut, à Fleurus, un petit incident a eu lieu ce week-end. Suite à une rupture de dialogue au niveau local, les camions de livraison n’ont plus pu sortir du centre de tri. Mais la situation s’est arrangée dimanche «et les colis sortent à nouveau», nous a confirmé le permanent CSC Transcom du Hainaut, Luc Vanhoverbeke, qui pense que l’action pourrait se durcir dans la semaine.

Publicités

Une réponse à “Bpost : La lutte continue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s