Les cadavres de réfugiés continuent de s’échouer en Méditerranée

Le Temps, 25 octobre 2015 :

Plusieurs dizaines de corps ont été retrouvées sur les côtes libyennes et près de Lesbos en mer Egée. Les naufrages ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche.

Presque deux mois après le choc de la mort d’un enfant retrouvé noyé sur une plage turque, des corps de migrants qui font naufrage en tentant de traverser la Méditerranée continuent de s’échouer sur les côtes.

Un naufrage a eu lieu à l’aube sur les côtes libyennes: les cadavres de 29 migrants ont été découverts et d’autres pourraient encore échouer après le naufrage de leur embarcation, a indiqué le Croissant Rouge libyen. «Des habitants de la région nous ont averti de la présence de cadavres sur les plages autour du port de Zliten (160 km à l’est de la capitale Tripoli). Nous y avons découvert d’abord 25 corps puis quatre autres», a déclaré à l’AFP le porte-parole du Croissant Rouge Mohamad Al-Misrati.

Il n’a pas donné de précisions sur les pays d’origine des personnes décédées mais l’agence de presse officielle des autorités libyennes de Tripoli a indiqué que ces migrants viendraient de différents pays d’Afrique. Selon Mohamad Al-Misrati, les secouristes s’attendent ce dimanche à récupérer plusieurs autres corps.

La Libye et ses 1 770 km de côtes sont devenus une plaque tournante de l’immigration vers l’Europe en l’absence de contrôle des frontières et du peu de moyens de ses gardes-côtes en raison du chaos qui règne dans ce pays miné par les violences. Les migrants tentent de rejoindre l’île italienne de Lampedusa qui n’est située qu’à un peu plus de 300 kilomètres des côtes libyennes.

Une femme et deux enfants trouvés morts en mer Egée

Le naufrage d’un bateau conduisant des migrants de Turquie en Grèce a fait au moins trois morts dimanche, une femme et deux enfants. Une quinzaine de leurs compagnons d’infortune sont portés disparus, près de Lesbos, en mer Egée, a indiqué la garde-côte grecque. Le bateau convoyait au total une soixantaine de personnes. Il s’est échoué à l’aube sur des récifs tout près de la côte orientale de l’île, premier débarcadère en Europe de l’exode en cours.

«Une quinzaine» de passagers s’est retrouvée à l’eau, la plupart des migrants, notamment afghans, ne sachant pas nager et étant équipés de gilets de sauvetage de piètre qualité, a précisé la garde-côte. Les recherches menées par un patrouilleur et un hélicoptère de Frontex, l’agence européenne de surveillance des frontières, ont permis de ramener dans la matinée trois premières dépouilles, une femme et deux enfants.

En dépit du mauvais temps qui rend encore plus périlleux les passages depuis la Turquie, quelque 48 000 migrants et réfugiés sont arrivés cette semaine en Grèce, a annoncé vendredi l’Organisation internationale pour les Migrations. La plupart ont débarqué à Lesbos.

Publicités

Une réponse à “Les cadavres de réfugiés continuent de s’échouer en Méditerranée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s