Carcassonne : Le personnel hospitalier vent debout contre le projet de loi Santé

La Dépêche, 2 octobre 2015 :

À l’appel de quatre syndicats, le personnel hospitalier a débrayé quelques minutes, hier, en début d’après-midi. Ils dénoncent le projet de loi Santé.

La marmite bout dans le monde médical. Alors que les généralistes s’apprêtent à fermer, la semaine prochaine, leur cabinet pour protester contre le projet de loi défendu par la ministre Marisol Touraine, hier, ce sont les infirmiers-anesthésistes qui ont déserté les blocs opératoires. Ces derniers demandent une revalorisation de leur statut. Les autres personnels ne sont pas en reste. À l’appel de quatre syndicats (CGT, FO, CFTC, SUD), les agents du centre hospitalier de Carcassonne ont observé un court débrayage. L’intersyndicale estime que les mesures d’économies imposées par le projet de loi, seraient de nature à dégrader l’offre de soins. «Il est prévu d’économiser un milliard d’euros par an et sur trois ans», explique Bruno Izard (FO).

Alors, outre le gel des salaires, les syndicats dénoncent la volonté du gouvernement de réduire le nombre d’établissements, de supprimer certains services d’urgence (Ndlr : celui de Castlenaudary est d’ailleurs sur la sellette), et de diminuer encore le nombre de lits.

Cette rationalisation à l’extrême du système de soins publics est «purement comptable», dénonce un syndicaliste. «Nos gouvernants n’écoutent plus rien ou personne, mais ils ignorent ou feignent d’ignorer que les conditions de travail dans les hôpitaux se dégradent».

Selon les responsables syndicaux, la pression est maximale sur toutes les catégories de personnel. «Ils essaient de gratter des postes partout.Les agents contractuels ne sont pas remplacés ou alors on tarde à le faire. Du coup la charge de travail augmente pour tous et l’on épuise le personnel», explique un représentant syndical qui évoque des «risques psycho-sociaux importants» au sein de l’établissement.

Et de rappeler que l’hôpital de Carcassonne est «toujours en déficit chronique» de plus de 3 M €. Sans compter les 5 M€ annuels de loyer que l’hôpital doit honorer pour bénéficier des services de la plateforme médico-logistique.

Une réponse à “Carcassonne : Le personnel hospitalier vent debout contre le projet de loi Santé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s