Des milliers d’enseignants manifestent à Montréal

La Presse Canadienne, 30 septembre 2015 :

Environ le tiers des enseignants du primaire et du secondaire ont débrayé, mercredi, touchant ainsi quelque 300 000 élèves dans plusieurs régions du Québec. Et des milliers d’enseignants manifestent d’ailleurs présentement au centre-ville de Montréal.

Ce sont les 34 000 enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle, syndiqués à la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), un regroupement indépendant de syndicats qui tenait alors sa première journée de grève. Celle-ci prend place dans le cadre d’une négociation difficile en vue de renouveler les conventions collectives du secteur public.

Ce regroupement de huit syndicats d’enseignants doit tenir une autre journée de grève durant la dernière moitié du mois d’octobre, a indiqué Sylvain Mallette, président de la FAE, au cours d’un point de presse mercredi midi, au départ de la manifestation. Ses membres se trouvent dans les régions de Laval, Montréal, des Basses Laurentides, de l’Outaouais et de la Montérégie.

M. Mallettte a expliqué que pour ses membres enseignants, la situation ne pouvait plus durer, d’autant plus que le réseau a subi de nombreuses vagues de compressions budgétaires depuis des années, affectant les conditions dans lesquelles ils travaillent.

«On est en colère parce qu’on constate le blocage à la table de négociation. La grève que nous tenons aujourd’hui vise à envoyer un message clair au gouvernement du Québec: nous voulons un règlement négocié qui soit satisfaisant pour les enseignants que nous représentons. Il y a de la colère aussi de constater à quel point l’école publique n’est pas considérée par le gouvernement», a tonné M. Mallette.

De son côté, le ministre de l’Éducation, François Blais, a déploré la tenue de cette première journée de grève, bien qu’elle soit légale.

M. Mallette a tenu à riposter au ministre, qui a aussi déploré que ce sont les enfants qui sont victimes de la grève des enseignants. «Les élèves qui fréquentent l’école publique souffrent depuis dix ans parce qu’on impose des compressions aux écoles publiques, qui totalisent plus d’un milliard de dollars», a répliqué le dirigeant syndical.

La majorité des enseignants de ces niveaux scolaires sont syndiqués à la Centrale des syndicats du Québec. La CSQ fait partie du front commun, qui consulte présentement ses membres sur la tenue de six journées de grève à être tenues au moment jugé opportun.

Publicités

Une réponse à “Des milliers d’enseignants manifestent à Montréal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s