Musée d’Orsay : une réouverture sous conditions

Le Figaro, 25 septembre 2015 :

Après deux jours de grève, l’accès à l’établissement en continu aura finalement bien lieu, mais son lancement est reporté. La direction a respecté la majorité des requêtes du syndicat de la CGT-Culture.

L’ouverture du musée d’Orsay sept jours sur sept aura finalement bien lieu. Après deux jours de grève des agents de surveillance, la direction de l’établissement et la CGT-Culture «se sont mis d’accord» jeudi matin. Cependant, la direction a appliqué un certain nombre de mesures exigées par le syndicat.

● L’ouverture sept jours sur sept est reportée

Initialement prévue pour le 2 novembre, l’ouverture des visites au lundi est reportée. Les scolaires et «groupes les plus éloignés de la cuture» – à qui la réforme est pourtant destinée – ne pourront se rendre dans le musée du 7e arrondissement qu’à partir de «cet hiver».

● Les scolaires seront accueillis par une entrée dédiée au personnel

La demande principale de la CGT-Culture a été respectée: les scolaires pénétreront dans le bâtiment par une entrée située en face de la Seine. Donnant sur la place Henri de Montherlant, elle était jusqu’à présent dédiée au personnel. Une victoire pour le syndicat, qui craignait que de nombreux visiteurs tentent d’entrer avec les scolaires par une entrée publique.

Certains dénoncent cependant «une entrée non adaptée aux scolaires».

● Le nombre d’entrées sera limité

Orsay a aussi accepté de limiter le nombre d’entrées le lundi, comme le souhaitait la CGT-Culture. Seuls «10 groupes» seront acceptés dans l’enceinte du bâtiment, soit l’équivalent d’environ 1800 personnes, contre 10.000 en moyenne les autres jours de la semaine. Le seuil de visiteurs a donc été réduit, et les invités «officiels» et «VIP», – qui pouvaient déjà visiter le musée le lundi avant la réforme – seront comptabilisés dans le nombre d’entrées à ne pas dépasser.

● Au minimum 20 nouveaux postes seront créés

Sur les 70 postes que l’Etat s’est engagé à créer pour l’ouverture sept jours sur sept du château de Versailles, du Louvre et du musée d’Orsay, 20 postes seront dédiés au musée qui fait face aux Tuileries. Le ministère de la Culture financera la quasi-totalité de ces postes, et Orsay paiera pour «quatre ou cinq postes plus administratifs» dédiés à l’organisation du planning du musée par exemple. Le lundi étant le jour habituel d’entretien et de restauration des œuvres, le but est «d’éviter que les enfants ne se retrouvent nez à nez avec des restaurateurs», explique la direction du musée.

● Attente d’une directive ministerielle

Une directive ministérielle «prévue pour la semaine prochaine» selon la direction, clarifiera certains points en suspens comme la date de création des vingt nouveaux postes, et donc celle de l’ouverture du musée sept jours sur sept.

La rétrospective Splendeurs et misères. Images de la prostitution est ouverte au public depuis ce vendredi 25 septembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s