Hôpitaux de Paris: les agents en grève manifestent contre la réforme des 35 heures

AFP, 17 août 2015 :

Des agents de l’Assistance-Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP), en grève, ont installé jeudi un hôpital de campagne rue de Rivoli, à proximité de l’Hôtel de Ville de Paris, pour dénoncer leurs conditions de travail et protester contre le projet de réorganisation du temps de travail, a constaté une journaliste de l’AFP.

RTT2

Ils étaient au moins un millier à avoir répondu à l’appel de l’intersyndicale (CGT, Sud, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC et Unsa) pour cette cinquième journée de grève contre le plan de réorganisation des 35 heures, porté par le directeur général, Martin Hirsch, et qui concerne 75.000 agents (hors médecins) de l’AP-HP.

Selon la direction, le taux de grévistes s’établissait à 8,88% en fin de matinée.

Rassemblés dans un premier temps avenue Victoria (IVe) devant le siège de l’AP-HP, les manifestants avaient commencé à défiler en direction du ministère des Finances à Bercy (XIIe), avant de rebrousser chemin.

Selon un représentant de Sud santé, ils ont décidé de ne pas suivre l’itinéraire prévu mais d’installer « un hôpital de campagne » afin de montrer les conditions dans lesquelles les agents de l’AP-HP travaillent.

Les agents ont dressé des tentes contenant un brancard, des fauteuils médicaux et des tensiomètres usagés.

Sur différentes banderoles on pouvait lire: « Repos préservé, qualité des soins assurée », au son des sifflets. « Tu pousses le bouchon un peu loin Martin ».

« On en a marre qu’on touche à nos acquis sociaux », explique Ludivine Dieudonné, infirmière en soins intensifs au service néonatologie de l’hôpital Robert-Debré.

« On n’est déjà pas assez nombreux, on fait appel à des emplois précaires et on nous demande de passer encore moins de temps avec les patients », poursuit la jeune infirmière vêtue d’une blouse blanche portant un autocollant Sud santé, un masque en tissu devant le visage.

« On nous parle de faire quelques minutes en moins par jour mais c’est impossible. C’est du temps auprès du patient qu’on nous enlève », estime-t-elle, rappelant que chaque jour où elle travaille, elle vient une demi-heure avant pour prendre les consignes.

Une autre infirmière, au service cancérologie digestive de l’hôpital Georges-Pompidou, a un temps de travail de 7h36, mais explique travailler en réalité entre 8h30 et 9h00. «  »On n’a même pas le temps de manger. On fait systématiquement des heures supplémentaires, c’est tellement entré dans les moeurs qu’on ne les marque même pas », raconte la quadragénaire, qui participe à sa 5e journée d’action.

Selon elle, « en 15 ans, les conditions de travail n’ont fait que se dégrader. On avait en charge 6 à 8 patients, maintenant c’est 8 à 12 et parfois même 14 ».

2 réponses à “Hôpitaux de Paris: les agents en grève manifestent contre la réforme des 35 heures

  1. Pingback: Hôpitaux de Paris: les agents en grève manifestent contre la réforme des 35 heures | !/ WALL Conception Web Marketing Quebec Exterminas Raton Laveur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s