Archives quotidiennes : 01/09/2015

Allemagne : Supporters de foot avec les réfugiés

Lors des matchs de la Bundesliga ce week-end, de nombreux supporters ont affirmé leur solidarité avec les réfugiés en brandissant des banderoles avec le slogan « Refugees welcome » (bienvenue aux réfugiés). Quelques images des supporters des équipes du Bayern de Munich, Hertha (Berlin), Werder Bremen, Borussia Dortmund, HSV et St. Pauli (Hambourg).

foot1foot2 Lire la suite

Photos de la manifestation à Vienne pour le droit des réfugiés

20.000 personnes (selon la police) ont manifesté lundi soir dans les rues de Vienne (Autriche) contre le racisme, pour l’ouverture des frontières et les droits des réfugiés.

Lire la suite

Vaste manifestation à Vienne après la mort de migrants

La Presse, 31 août 2015 :

Environ 20 000 personnes, selon la police, ont manifesté lundi à Vienne contre le traitement réservé aux migrants, quelques jours après la découverte d’un camion contenant 71 cadavres sur une autoroute autrichienne, tandis que des centaines de réfugiés sont parvenus en train en Allemagne.

Dans la capitale autrichienne, les manifestants se sont retrouvés à la gare Westbahnhof où des trains transportant des centaines de migrants qui avaient été bloqués pendant des heures à la frontière austro-hongroise étaient peu avant arrivés de Budapest.

Lire la suite

Lycée du Verger (Châtellerault) : 23 professeurs sur 26 annoncés en grève ce mardi

Centre Presse, 1 septembre 2015 :

La CGT Éduc’action du Lycée d’enseignement professionnel du Verger a déposé un préavis de grève du 1 au 15 septembre pour protester contre la suppression d’un demi-poste de chef de travaux . Hier, lors d’une réunion syndicale à laquelle ont participé les 26 professeurs de l’établissement, 23 ont dit « oui » à l’appel à la grève.

Les représentants des enseignants seront reçus mercredi à 18 h au Rectorat pour exposer leurs revendications. Pour rappel, le lycée du Verger est rattaché depuis cinq ans au lycée Branly. Christian Alaphilipe, basé à Branly, occupe le poste de proviseur des deux structures. Il est secondé, au Verger, par un chef de travaux, qui fait office, en quelque sorte, de proviseur adjoint. 125 élèves doivent y faire leur rentrée ce mardi.

Grenoble : grève des ATSEM pour la rentrée

Place Gre’net, 1 septembre 2015 :

Manque de postes d’Atsem, heures d’entretien en baisse, remplacements de personnels moins rapides et donc dégradation du service public… Tel est le constat fait par un certain nombre d’agents et par l’intersyndicale de la ville de Grenoble, qui appelle à une grève reconductible du personnel municipal des écoles à compter de ce mardi 1er septembre.

C’est la rentrée ! Alors que les enfants des classes maternelles et élémentaires sont de retour, les personnels municipaux de Grenoble sont appelés à la grève et à se rendre ce mardi 1er septembre sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Lire la suite

Grève à l’OPT: de nombreuses agences fermées

Nouvelle Calédonie 1ere, 1 septembre 2015 :

Les services de l’Office des Postes et Télécommunication sont lourdement perturbés ce mardi par une action de grève de l’intersyndicale SFAO-USOENC-USTKE. Celle-ci dénonce une rupture de dialogue avec le directeur des ressources humaines et demande son remplacement.

L’intersyndicale USOENC, Fédération des Fonctionnaires et USTKE dénonce les techniques de management « autoritaires » du directeur des ressources humaines de l’OPT. Les syndicats ont alerté à plusieurs reprises la direction générale, mais sans succès, selon eux. Georges Ajapuhnya, délégué de l’USTKE et porte-parole de l’intersyndicale, souhaite que l’actuel DRH soit remplacé par « un emploi local ».

Lire la suite

Auch : Grève à la polyclinique de Gascogne

La Dépêche, 1 septembre 2015 :

Une grève reconductible est lancée depuis minuit à la polyclinique de Gascogne, à Auch. Dans un communiqué, les salariés indiquent : «Les salariés de la Polyclinique de Gascogne, épuisés par les conditions de travail très dégradées et devant l’inaction totale de la direction ont décidé en assemblée générale des personnels d’une grève reconductible. Ce communiqué sert à prévenir la population gersoise que les soins s’en trouveront perturbés».

Les salariés déclarent : «Cela fait plusieurs mois que nous alertons la direction de notre souffrance au travail, ainsi que de la désorganisation des soins qui entraînent une mise en danger des patients et des professionnels. Et devant l’absence de réponse, la grève a été décidée (…). De plus, aucune augmentation de salaire ni 13ème mois ne sont redistribués par le groupe Vitalia. Nous ne travaillons pas pour rien, nous ne sommes ni corvéables, ni malléables.»