Verviers : manifestation contre les contrôles inopinés au domicile des chômeurs

L’Avenir, 25 août 2015 :

Pour les associations et syndicats verviétois, ces contrôles sont une violation de la vie privée. Une action sera menée le 9 septembre prochain.

Jean-Sébastien Mahu, vous êtes coprésident d’Écolo-J. Avec une vingtaine d’associations et syndicats, vous vous opposez aux contrôles inopinés au domicile des chômeurs, une mesure passée en juin dernier dans la loi-programme de Bart Tommelein, Secrétaire d’État à la lutte contre la fraude sociale. Pour quelles raisons?

Il s’agit clairement d’une violation constitutionnelle de la vie privée. Il faut savoir que ces contrôles ont déjà existé auparavant mais les mouvements sociaux avaient fait en sorte, à l’époque, que ces visites à domicile se fassent sur rendez-vous. Or, dans la mesure présentée aujourd’hui, celles-ci se feront de manière tout à fait aléatoire et sans prévenir. Ce n’est pas acceptable. Puis, elle nous paraît contradictoire. D’un côté, on demande aux chômeurs de chercher du travail et de l’autre, d’être chez soi au cas où il y aurait un contrôle.

C’est le serpent qui se mord la queue.

Pour vous, les fraudeurs sont ailleurs…

Oui. Nous ne nions pas la fraude sociale mais nous savons aussi que la fraude fiscale endette l’État belge de 20 milliards chaque année. Nous nous étonnons donc du nombre de moyens déployés contre les chômeurs en comparaison à ceux destinés à la lutte contre la fraude fiscale.

Quelles revendications souhaitez-vous faire entendre ?

Nous prônons tous l’individualisation des droits et la suppression du statut de cohabitation, qui défavorise principalement les femmes. Cela permettrait aux personnes sans emploi de percevoir un revenu décent. Nous demandons aussi l’augmentation des revenus de remplacement afin qu’ils se situent au-dessus du seuil de pauvreté et la suppression des visites au domicile des chômeurs et des bénéficiaires du CPAS. Car ces contrôles sont déjà efficients pour ces derniers. Enfin, nous revendiquons une réduction collective du temps de travail, une solution au chômage de masse.

En quoi consistera alors la manifestation du 9 septembre?

Ce sera une manière de répondre à Denis Ducarme (MR) qui n’hésite pas à citer Goebbels en disant que «si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre». Nous manifesterons dès 11 h, de la place du Marché jusqu’au Pont aux Lions. Là, il y aura un flash mob et des prises de parole. Et nous distribuerons aussi des autocollants à coller sur les boîtes aux lettres pour montrer l’opposition à cette mesure qui criminalise une fois encore les chômeurs.

Une réponse à “Verviers : manifestation contre les contrôles inopinés au domicile des chômeurs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s