Commémoration du massacre de Marikana

BBC, 16 août 2015 :

L’Afrique du Sud a commémoré dimanche le massacre de Marikana durant lequel 34 mineurs en grève avaient été tués par la police le 16 aout 2012.

Trois ans après, les familles des victimes attendent toujours que justice soit faite.

Aucun policier incriminé n’a été poursuivi en justice.

A la mine de Marikana, le syndicat radical AMCU, à l’ origine de la grève de 2012 avait organisé un rassemblement pour commémorer le drame.

Sur les lieux de la tragédie, ils étaient plusieurs milliers à s’être rassemblés. Des mineurs ont rendu hommage à leurs 34 collègues abattus par les forces de l’ordre.

Beaucoup ont exprimé leur tristesse et leur colère envers le gouvernement.

Trois ans après la tuerie, les conditions de vie des mineurs de Marikana restent extrêmement précaires.

Les familles des victimes et les blessés n’ont jamais été dédommagés et Lonmin, la société qui exploite la mine de Marikana, a annoncé récemment la suppression de plus de 6000 emplois.

Ce dimanche, aucun représentant de l’ANC, parti au pouvoir, ne s’est rendu à Marikana.

Aucune cérémonie officielle n’a été organisée.

Dans un communiqué, le président Jacob Zuma a réaffirmé que les recommandations du rapport de la commission d’enquête étaient prises aux sérieux par le gouvernement.

Ce rapport avait préconisé l’ouverture d’une enquête pénale contre les policiers responsables de la mort des mineurs, mais il avait exonéré de toute responsabilité les politiques.

Depuis sa publication en juin, rien n’a changé : aucun des policiers n’a été suspendu ou arrêté.

Aux cotes des mineurs, sur la colline du drame, les leaders des deux principaux partis d’opposition étaient présents.

Mmusi Maimane, le chef de l’Alliance Démocratique, et Julius Malema, le leader des Combattants pour la Liberté Economique se sont succédés à la tribune et ont critiqué le gouvernement.

Julius Malema n’a pas hésité à comparer l’attitude du gouvernement à la réaction des autorités de l’apartheid après les massacres perpétrés par la police.

Une réponse à “Commémoration du massacre de Marikana

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s