Blagnac : à bout de nerfs les employés d’Hippopotamus se mettent en grève

France Bleue, 1er août 2015 :

La moitié des salariés du restaurant Hippopotamus de Blagnac sont entrés en grève ce samedi 1er août. Ils dénoncent un climat de tension permanente et insupportable instauré par la direction.

La dizaine de grévistes du restaurant portent leurs habits de cuisiniers, de serveuses, mais aussi des masques blancs, peut-être pour dénoncer le climat discriminatoire qui règne selon eux. Le malaise débute il y a environ quatre mois, les plaintes se multiplient en CHSCT ( comité d’hygiène, de sécurité de conditions de travail) licenciements inexpliqués, plannings modifiés à la dernière minute, propos discrimants, climat de répression. Les salariés ont de nombreux griefs contre leur direction. Deux se sont même plaint de harcèlement, une procédure aux Prudhommes a même était ouverte.

« De la viande périmée est même servie au personnel et aux clients! »

En pleine période de vacances, les voitures défilent devant sur le parking de l’enseigne à l’Hippopotame, sur fond de musique les salariés interpellent les clients : « Ils jouent sur la masse salariale, on a moins d’effectif du coup une personne fait le boulot de trois! ». Certains acquiescent, conscient du problème et du mal-être de ceux qui les accueillent parfois chaque week-end. D’autres agacés se plaignent d’être dérangés pendant leur repas « Alors que c’est nous les clients qui les faisons vivre! » s’exclame Yann, un habitué.

Nicolas Jolibois, représentant syndical et chef de rang depuis huit ans déplore que le mouvement impact les clients mais c’est pour lui, le seul moyen d’informer.

Pourtant c’est aussi pour les clients que les salariés se battent, pour pouvoir mieux les accueillir, prendrent plus le temps, mais aussi leur offrir des produits de qualité. Ce qui n’est pas le cas tout le temps. Mathias, le premier commis de la cuisine, affirme avoir a refusé de servir de la viande passée de deux jours à ses collègues et clients. Le lendemain le stock de plus de 300 euros de viande périmée avait été écoulé.

Face à cette mobilisation, la direction, rencontrée sur place ne veut faire aucun commentaire. Elle a simplement offert aux clients, en guise de dédommagement, un cocktail.

Publicités

Une réponse à “Blagnac : à bout de nerfs les employés d’Hippopotamus se mettent en grève

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s