Celles et ceux qui sont tombés à Suruç étaient des camarades

Tract de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Selon les derniers chiffres, le bilan de l’attentat à Suruç s’élève à 33 morts et une centaine de blessés. Le 20 juillet, Daesh a commis un nouvel attentat, ciblé contre de jeunes militantes et militants qui, à l’appel de la Sosyalist Gençlik Dernekleri Federasyonunun, se rendaient à Kobanê pour aider à sa reconstruction et apporter de l’aide humanitaire sous forme de jouets et de livres pour les enfants de la ville. Peu avant l’explosion, ces jeunes militantes et militants avaient déployé une banderole où on pouvait lire : « Nous avons défendu Kobanê ensemble, nous reconstruisons Kobanê ensemble ». La plus jeunes des victimes, Okan Pirinç, n’avait pas encore 18 ans.

SuruçVi

Parmi les victimes de l’attentat, des militantes de l’ESP (Ezilenlerin Sosyalist Partisi) comme Ece Dinç et Büşra Mete, des militants du SKP (Sosyalist Yeniden Kuruluş Partisi) comme Uğur Özkan, des membres du HDP (Halkların Demokratik Partisi) comme Cemil Yıldız, Duygu Tuna, Ferdane Kılıç et son fils Nartan Kılıç ou des anarchistes comme Alper Sapan. Parmi les victimes, certaines se réclamaient du marxisme, d’autres de l’anarchisme et d’autres n’avaient pas forcément de théories bien arrêtées mais rêvaient d’un autre monde, d’un monde de liberté et d’égalité. Toutes et tous vomissaient l’obscurantisme religieux de Daesh et le régime autoritaire d’Erdogan. Certains d’ailleurs avaient affronté les forces de répression lors de précédentes luttes en Turquie. Toutes et tous, par solidarité internationaliste, voulaient contribuer à la reconstruction de Kobanê, ville symbole de la résistance contre les fanatiques de Daesh. Toutes et tous voulaient, au-delà de Kobanê, construire un monde libéré de la misère, de l’exploitation, et de l’oppression.

Et c’est parce que ces jeunes hommes et jeunes femmes portaient dans leur cœur cet espoir d’un monde nouveau et d’une vie meilleure qu’ils ont été massacrés par les obscurantistes de Daesh avec la complicité de l’AKP et du régime d’Erdogan.

Les larmes de crocodiles des tenants de l’Etat turc ne doivent pas faire oublier que c’est ce même Etat qui a fait assassiner Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Soylemez, trois militantes kurdes, au cœur de Paris, qui a commandité des attentats avant les élections contre le HDP comme à Diyarbakir, et qui réprime avec brutalité tout mouvement de contestation de son ordre autoritaire, réactionnaire et anti-ouvrier. C’est aussi ce même Etat qui, alors que la population de Kobanê résistait seule face aux barbares obscurantistes, favorisait les bandes de Daesh pour écraser les forces kurdes de l’YPG. Mêmes larmes de crocodiles du côté des Etats européens qui continuent de criminaliser les organisations kurdes et même, comme récemment en Espagne, des internationalistes qui luttent aux côtés de l’YPG. François Hollande est allé jusqu’à « saluer l’engagement courageux du président Erdogan contre le terrorisme ». Le seul engagement d’Erdogan, c’est de conserver son pouvoir, quitte à utiliser les bandes islamistes, que ce soit Daesh ou le Hezbollah turc, pour aider ses forces de répression et les gros bras de l’AKP !

Celles et ceux qui sont tombés à Suruç étaient des camarades, des femmes et des hommes qui partageaient la conviction de l’on peut changer le monde, que la misère, les guerres, le capitalisme, le sexisme, le racisme et l’obscurantisme religieux ne sont pas des fatalités, que l’on peut construire une nouvelle société et une nouvelle vie de liberté et d’égalité. Et le meilleur hommage que l’on puisse rendre à celles et ceux qui sont tombés ce 20 juillet, c’est de continuer, avec toujours plus d’énergie et de conviction, leur combat pour que ce monde nouveau devienne une réalité, pour la révolution !

2 réponses à “Celles et ceux qui sont tombés à Suruç étaient des camarades

  1. pouvez vous m’envoyer cet article sous forme de mail .
    merci

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s