Japon : « Nous n’accepterons pas la politique de Abe »

Au Japon, les protestations se poursuivent contre la politique du premier ministre nationaliste Abe qui a abrogé l’article de la constitution interdisant l’envoi de troupes japonaises hors des frontières. Pour bien des Japonais, cette réforme constitutionnelle vise à renforcer le militarisme, à permettre les interventions militaires et menace donc la paix. Ecrit comme un haïku, le slogan « Nous n’accepterons pas la politique de Abe » fleurit dans les rues des villes japonaises.

Tokyo, 18 juillet

Tokyo, 18 juillet

A Tokyo, ce sont encore 5.000 personnes qui ont manifesté avec ce slogan samedi 18 juillet devant le parlement. Et des rassemblements similaires ont eu dans d’autres villes comme à Akita, Kyoto, Yamaguchi, Natori ou Hiroshima.

Akita

Akita

Kyoto

Kyoto

Yamaguchi

Yamaguchi

A Natori, ville touchée par le tsunami en 2011, on trouvait dans le rassemblement des survivants de la catastrophe, comme Emiko Otomo, 67 ans, qui déclare à la presse : « Je n’oublierai jamais ces politiques qui ont mis en danger la vie des membres des Forces d’Autodéfense (l’armée japonaise) ». A Hiroshima, le rassemblement a mobilisé y compris des rescapés du bombardement atomique craignant qu’une politique militariste fasse revivre à la population les atrocités de la deuxième guerre mondiale. Masaharu Kawamoto, 70 ans, avait trois mois lors du bombardement et craint qu’avec cette réforme constitutionnelle la paix soit à nouveau menacée « à moins que Hiroshima se lève.

Magasin à Sapporo

Magasin à Sapporo

Le slogan « Nous ne tolérons pas la politique de Abe » fleurit aussi sur des vitrines de magasins, comme à Sapporo, où des travailleurs du commerce exprime leurs craintes d’escalades militaristes et d’une nouvelle guerre. A Yamagata, ce 18 juillet, des mains anonymes ont écrit le message suivant sur le local du Parti Libéral au pouvoir : « Shinzo Abe : honte du Japon ».

Graffiti sur le local du Parti Libéral à Yamagata

Graffiti sur le local du Parti Libéral à Yamagata

Graffiti sur le local du Parti Libéral à Yamagata

Graffiti sur le local du Parti Libéral à Yamagata

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s