Grève chez Virgin Mobile

Capital, 15 juillet 2015 :

Un an après le rachat par Numericable, la grogne monte dans les équipes de Virgin Mobile au point qu’un mouvement de grève a été engagé aujourd’hui. Avec les départs non remplacés, l’érosion de la base de clients et les nouvelles orientations stratégiques, les salariés de l’opérateur télécoms ont peu goûté d’apprendre que neuf dirigeants s’étaient partagés 3,36 millions d’euros lors de la cession au groupe de Patrick Drahi.

Il n’y a pas que chez SFR que la reprise par Numericable fait des vagues. Chez Virgin Mobile aussi « la coupe est pleine » comme titraient la CFDT et la CGT dans un trac diffusé en fin de semaine dernière, informant les salariés qu’une prime exceptionnelle de 3,36 millions d’euros avait été versée à plusieurs dirigeants de l’opérateur télécoms au moment de la cession.

En juin 2014, le groupe de Patrick Drahi avait conclu, pour 325 millions d’euros, le rachat de l’opérateur « virtuel » (c’est à dire ne disposant pas de son propre réseau) alors dirigé par Geoffroy Roux de Bézieux, l’actuel vice-président du Medef. L’opération avait été finalisée en décembre dernier, après le feu vert des autorités de la concurrence.

Selon nos informations, c’est au cours d’un audit des comptes, demandé par le Comité d’entreprise, que le cabinet d’expertise Secafi est « tombé » sur cette prime exceptionnelle. Après maintes demandes, la direction a expliqué que cette somme correspondait à la rémunération de neuf dirigeants de l’époque, mandatés à titre individuel par les anciens actionnaires – Virgin Group (46%), Carphone Wharehouse (46%) et le management (8%) – pour réaliser la cession.

Comparé à la prime de 1.800 euros versée aux salariés lors du rachat, ce très discret « bonus » passe assez mal en interne. D’autant que les troupes déchantent de plus en plus, sept mois à peine après la reprise par Numericable.

Plusieurs éléments alimentent le mécontentement et la frustration : la charge de travail accumulée à cause des départs non remplacés, en 1 an les effectifs ont fondu de plus de 20%, à environ 140 personnes ; l’érosion de la base de clients, tombée de 1,5 à 1,2 million sur la période ; surtout, le coup d’arrêt imposé par le nouvel actionnaire au projet de développement de l’opérateur dans la fibre, deux mois avant son lancement. Le déploiement d’une offre « fibre » était considéré comme stratégique par les équipes, qui s’inquiètent pour l’avenir de Virgin Mobile et s’interrogent sur les intentions véritables de Numericable. D’autant que depuis quelques jours, la marque Virgin Mobile est utilisée pour promouvoir la solution « fibre » de SFR.

Les élus du comité d’entreprise et les syndicats (CFDT et CGT) ont demandé le remboursement de cette somme et le versement d’une prime exceptionnelle de 10.000 euros pour tous les salariés présents au moment du rachat par Numericable. N’ayant pas obtenu gain de cause, les salariés ont voté pour un mouvement de grève qui s’est tenu aujourd’hui de 10h à 16h. Il aurait été suivi par 95% des salariés présents, selon les syndicats. Jeudi, le sujet sera de nouveau évoqué lors d’un comité d’entreprise ordinaire pour tenter de mettre fin au conflit. Nous n’avons pas obtenu de commentaire de la direction de Virgin Mobile.

En savoir plus sur http://www.capital.fr/bourse/actualites/greve-chez-virgin-mobile-apres-la-decouverte-d-une-prime-de-3-4-millions-pour-l-ancienne-direction-1054722#U5zpes88yCYIoKSo.99

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s