Lettre à l’ambassade d’Espagne

Lettre de l’Initiative Communiste-Ouvrière à l’Ambassade d’Espagne pour la relaxe de Pablo D.O. et Álvaro F.R., militants communistes poursuivis pour avoir combattu les terroristes de Daesh au Kurdistan de Syrie. Si vous souhaitez également témoigner de votre soutien, l’adresse de l’ambassade d’Espagne est : Monsieur Ramón de Miguel , Ambassadeur d’Espagne,  Ambassade d’Espagne, 22, Avenue Marceau, 75008 Paris.

11214070_901055586617167_2777911003175522313_n

Monsieur l’Ambassadeur,

C’est avec surprise et indignation que nous avons appris l’arrestation le 6 juillet puis l’inculpation le 7 juillet 2015 de Pablo D.O. et Álvaro F.R. à Madrid.

Ces deux militants ont été inculpés de « participation à une organisation terroriste » pour avoir combattu aux côtés de l’YPG au Kurdistan syrien contre les obscurantistes fanatiques de Daesh.

Faut-il comprendre que pour les autorités espagnoles défendre la population civile contre les bandes fanatiques de Daesh serait un crime ? Que résister à Daesh, une organisation responsable de nombreux crimes contre l’humanité tant en Syrie qu’en Irak, serait pour l’Etat espagnol du terrorisme ?

En France comme ailleurs en Europe, des milliers et des milliers de personnes ont manifesté pour soutenir l’héroïque résistance des hommes et des femmes de Kobanê contre les fanatiques de Daesh. Dès l’été 2014, le monde a été témoin de la barbarie génocidaire des bandes de Daesh contre la minorité yézidie à Shengal. D’innombrables rapports, articles et témoignages décrivent les crimes commis par ces fanatiques contre les femmes, les minorités religieuses, les homosexuels et plus largement contre tous ceux et toutes celles qui ne pensent pas comme eux. Le 26 mai dernier encore, des terroristes de Daesh ont massacré plus de 200 personnes, dont de nombreux enfants, à Kobanê. Et ce sont ceux qui résistent contre ces atrocités qui sont inculpés de « participation à une organisation terroriste » ?

Non, défendre la population civile contre les bandes terroristes de Daesh n’est pas un crime et ne saurait être assimilé à du terrorisme !

Aussi, nous affirmons notre solidarité avec Pablo D.O. et Álvaro F.R. et demandons leur relaxe immédiate et inconditionnelle.

Nous vous prions de croire, Monsieur l’Ambassadeur, en l’assurance de notre respectueuse considération.

Lettre en PDF : LettreAmbEspagne

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s