BTP : Refuser de crever de chaud pour leurs profits

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Sauf rares exceptions, les chantiers continuent de tourner malgré la canicule. A plus de 40° à l’ombre, les ouvriers du bâtiment construisent ou rénovent des routes ou des maisons, avec les risques que cela comporte pour leur santé.

En cas d’intempéries rendant la poursuite du chantier impossible ou dangereuse, les ouvriers du BTP bénéficient d’une indemnité chômage-intempéries… mais rien en cas de fortes chaleurs. Ce serait pourtant la moindre des choses de ne pas risquer une insolation pour les profits des actionnaires de Bouygues ou Eiffage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s