Amiens : Un élève sans-papier du lycée Branly sans logement

le 22/06/2015, Courrier picard

Ce lundi 22 juin, la précarité d’un élève sans papiers a entraîné la mobilisation d’associations et de citoyens, dont RESF, place Gambetta, avant une rencontre en préfecture.

<br /> Une vingtaine de personnes ont manifesté place Gambetta.<br />
La situation d’Hervé Mbadu Matsuela, venant du Congo Brazzaville et élève de classe de première électrotechnique du lycée Édouard-Branly d’Amiens, inquiète Réseau éducation sans frontière (RESF). Cette structure, associée à l’union syndicale Solidaires, Sud éducation, ainsi que des élèves et professeurs de Branly, a interpellé la préfète de la Somme, Nicole Klein, afin de trouver une solution de logement à cet étudiant, majeur depuis peu. Car, à l’approche des vacances estivales, il risque de se trouver sans toit, l’internat de Branly fermant et le Conseil départemental de la Somme ne le logeant plus depuis sa récente majorité. Une délégation devait être reçue en préfecture, ce lundi 22 juin en fin d’après-midi. Elle ne s’y est finalement pas rendue, faute de réponse satisfaisante, à leurs yeux, de la préfecture, qui a prôné l’appel au 115 avant de trouver une solution durable de logement.

Attente d’une solution

Cette absence de solution viable à court terme a donc mobilisé une vingtaine de personnes, place Gambetta, souhaitant une solution de logement pérenne. Chaque partie a fourbi ses arguments. «  Depuis qu’il a 18 ans, le Conseil général (ndlr, Conseil départemental de la Somme) ne le loge plus, or, c’est encore un enfant en pleine scolarité. L’assistante sociale de Branly lui a permis d’être logé dans l’internat du lycée depuis sa majorité, indique Marcel Dekervel, membre de RESF de la Somme. Mais celui-ci ferme le week-end et durant l’été. Il peut alors être logé par le Samu social, mais cela n’est pas garanti. Il risque donc de se retrouver dans la rue. »

Dans un courrier, une dizaine d’élèves ont également paraphé une lettre vantant les mérites de l’élève : «  Hervé est un élève sérieux, motivé, plein d’ambitions  ». Idem du côté d’Isabelle Torres, proviseure du lycée des métiers du design et des technologies Édouard-Branly : «  Hervé Mbadu est d’une assiduité et d’un sérieux exemplaires en cours. (…) C’est un élève dont la situation a le mérite d’être examinée  ». Une missive de professeurs et de membres du personnel de l’établissement soutient également le jeune élève. Une mobilisation qui devrait perdurer tant que le jeune n’aura pas la garantie d’un logement.

A. B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s