Le 25 juin : mobilisation des salariés de la santé et de l’action sociale

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Les 75.000 salariés des 38 hôpitaux de l’AP-HP montrent leur détermination pour garder leurs jours de RTT face aux attaques de Hirsch et aux politiques d’austérité. Les attaques contre les jours de RTT, pourtant de plus en plus nécessaires vu la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux, ne sont pas nouvelles. Que ce soit à l’hôpital spécialisé de Novillars dans le Doubs ou à celui de Caen dans le Calvados, ce sont ces jours de RTT, entre autres, que les directions ont attaqué pour faire des économies sur le dos des travailleuses et des travailleurs. Au-delà de l’AP-HP, c’est une lutte qui concerne tous les travailleurs : si Hirsch et Touraine parviennent à supprimer les jours de RTT aux salariés de l’AP-HP, les attaques sur le temps de travail se multiplieront dans tous les hôpitaux comme dans bien des entreprises, tant du secteur public que privé.

Plus généralement, cela fait des années que les secteurs de la santé et de l’action sociale sont touchés par les politiques d’austérité. Au nom de « retours à l’équilibre budgétaire », c’est des suppressions de lits et d’emplois dans les hôpitaux, et ce de Lille à Ajaccio, de Brest à Strasbourg. Dans l’action sociale, c’est des plans massifs de suppressions d’emplois et de licenciements. Ainsi dans le Loiret, les services de prévention spécialisée d’Orléans, de Montargis et de Pithiviers ont dû fermer suite à une réduction de 80% du budget du département ; en Seine-Maritime le nombre d’éducateurs de rue a été divisé par deux ; à Besançon, après des licenciements à la Mission Locale, c’est le service des correspondants de nuit qui doit fermer, et partout des fermetures de lits et de foyers, que ce soit pour les enfants ou les adultes.

Pour les salariés, les conditions de travail se dégradent, les patrons s’attaquent aux conventions collectives comme à la CC 51, la CC 66 ou la convention collective de la Croix Rouge, et, dans la fonction publique hospitalière comme dans la branche sanitaire et sociale privée, cela fait des années que les salaires sont gelés. Pour les malades comme pour les personnes, enfants ou adultes, accueillies par les services sociaux, les politiques d’austérité se traduisent par des services au rabais.

A l’appel des fédérations syndicales CGT, FO et SUD, les salariés de la santé et de l’action sociale seront en grève le 25 juin. Dans de nombreuses villes des manifestations sont organisés pour dénoncer les politiques d’austérité, les suppressions de postes, les gels de salaires et attaques contre les conventions collectives.

Que cette journée soit une réussite et que la combativité des salariés de l’AP-HP montre l’exemple à l’ensemble des travailleuses et des travailleurs de la santé et de l’action sociale !

Une réponse à “Le 25 juin : mobilisation des salariés de la santé et de l’action sociale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s