République Dominicaine : Ouvriers agricoles sans papiers face aux forces de répression

Haïti Libre, 17 juin 2015 :

Lundi, la Police dominicaine a dispersé violemment un groupe d’haïtiens sans papiers qui essayaient d’entrer par la force au siège du Ministère de l’Intérieur et de la police, à Santo-Domingo. Les immigrants, dont plusieurs coupeurs de canne à sucre, exigeaient qu’on leur remette des documents garantissant leur séjour légal en République Dominicaine après le 17 juin, date limite d’inscription au Plan National de Régularisation des Étrangers (PNRE) qui se termine mercredi à 7:00 p.m.

Les agents chargés de la sécurité du bâtiment, ont formé un cordon pour bloquer le passage à une foule d’haïtien en colère. En raison du refus des manifestants de se soumettre à l’ordre et de se disperser volontairement, les policiers ont frappé à l’aide de bâton plusieurs d’entre eux, ont tiré des gaz lacrymogènes et tiré des coups de feu en l’air.

Durant les affrontements, une femme enceinte haïtienne, identifié comme Marie-Louise, incommodé par les gaz lacrymogène a dût être transporté à la maternité Notre-Dame d’Altagracia.

Une réponse à “République Dominicaine : Ouvriers agricoles sans papiers face aux forces de répression

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s