Québec : Grogne syndicale en marge du congrès libéral

Radio Canada, 14 juin 2015 :

Les offres formulées par le gouvernement Couillard dans le cadre des négociations du secteur public ont été bruyamment décriées, dimanche, en marge du congrès du Parti libéral.

Des centaines de syndiqués des milieux de l’éducation, de la santé et de la fonction publique du Québec ont protesté contre les orientations gouvernementales à l’extérieur du Palais des congrès.

Le rassemblement était orchestré par le Front commun syndical, qui réunit 400 000 membres du secteur public. Une façon pour eux de montrer qu’ils sont mobilisés, pendant que leurs syndicats négocient le renouvellement de leurs conventions collectives. Mais c’est aussi tout le climat d’austérité qui les préoccupe.

« Ce que fait le gouvernement Couillard envers les services publics, c’est horrible. On va perdre beaucoup, autant la population que les employés », estime une manifestante Guylaine Ouellet.

Les offres du gouvernement font rager le Front commun syndical.

« On veut nous appauvrir pour les cinq prochaines années et on veut nous appauvrir jusqu’à la retraite en tripotant un régime de retraite qui est en excellente santé financière », a déploré le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, Daniel Boyer, en point de presse.

Les syndicats demandent notamment une diminution du recours à la sous-traitance et des hausses salariales de 13,5 % sur trois ans. Le gouvernement leur offre plutôt un gel pour les deux premières années, puis 1 % d’augmentation durant trois ans.

La vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux, Francine Lévesque, estime que l’ensemble des citoyens, y compris les partisans du PLQ, auraient intérêt à soutenir les revendications des syndicats puisqu’« elles visent, dans le fond, à assurer une plus grande équité, des meilleures conditions de travail et des services de qualité ».

« On va être mobilisé jusqu’à ce qu’on obtienne un règlement satisfaisant », soutient Daniel Boyer.

Les syndicats menacent d’amplifier les moyens de pression si les négociations continuent de piétiner. Ils veulent obtenir des mandats de grève pour l’automne.

Une réponse à “Québec : Grogne syndicale en marge du congrès libéral

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s