TIZI OUZOU : Les travailleurs de la trésorerie en grève

(L’Expression)

Les travailleurs de la trésorerie de la wilaya de Tizi Ouzou sont en grève. Hier, l’Union locale de l’Union générale des travailleurs algériens (Ugta) a exprimé son soutien aux employés grévistes.

Elle est allée jusqu’à brandir la menace d’avoir recours à d’autres actions de protestation. D’ailleurs, dans ce sillage, un point de presse sera animé demain mercredi par les responsables du bureau exécutif de l’Union locale-Ugta de Tizi Ouzou au sujet du même bras de fer. En attendant, les concernés ont rendu public, hier, une déclaration inhérente au conflit qui couve au sein de la trésorerie de wilaya et qui ne cesse de se corser. «Le bureau exécutif (BE) de l’Union locale de Tizi Ouzou (Ulto) vient par la présente déclaration, dénoncer la situation qui prévaut au sein de la trésorerie de wilaya.

Le BE de l’UL de Tizi Ouzou, tout en soutenant les travailleurs grévistes et atteste de la solidarité de tous les travailleurs de la wilaya de Tizi Ouzou à la cause de leurs camarades du Trésor, tient à dénoncer le mépris affiché par leur tutelle», souligne le bureau exécutif de l’Union de wilaya Ugta. Ce dernier dénonce ainsi ce qu’il qualifie de mutisme de la tutelle. Il évoque aussi le non-respect des engagements fermes pris le 9 avril dernier au siège de la wilaya en présence du wali de Tizi Ouzou, des représentants du secrétariat national de la Centrale syndicale et des instances locales (Union de wilaya et union locale) de Tizi Ouzou.
Un accord qui devait aboutir à un règlement définitif de tous les points figurant dans la plate-forme de revendications avant le 30 avril. Le 30 avril 2015 a été la date butoir fixée par la tutelle pour le règlement des problèmes soulevés, selon la même source. D’ailleurs, un procès-verbal a été établi à cet effet. Et les points inhérents aux accords conclus y ont été consignés et paraphés par les présents.
En outre, le bureau exécutif de l’Union locale Ugta a tenu à dénoncer «le laxisme de la Centrale syndicale qui ne semble guère se soucier de cette situation et dire qu’elle a pris elle aussi des engagements pour soutenir les travailleurs». Selon toujours l’Union locale de l’Ugta de Tizi Ouzou, «cette tutelle, au lieu d’honorer ses engagements verse désormais dans la répression par des ponctions salariales de quatre et huit jours en menaçant les travailleurs de ses foudres et en continuant à se plaire dans le statu quo actuel».
La même organisation syndicale déplore ce qu’elle qualifie «d’acharnement de la part de la direction régionale via son attitude néfaste dans la gestion du conflit». Aussi, l’Union locale Ugta a décidé d’interpeller le ministère de tutelle, le wali de Tizi Ouzou et la Centrale syndicale Ugta pour que les travailleurs de la trésorerie de la wilaya recouvrent leur dignité par la satisfaction pleine et entière des engagements pris en date du 9 avril 2015.
«Dans le cas où cette situation ne venait pas à être réglée dans les meilleurs délais, l’Union locale de Tizi Ouzou se réserve le droit d’entreprendre des actions, même de rue s’il le faut, pour que les travailleurs de la trésorerie de la wilaya soient rétablis dans leurs droits légitimes, à même de pouvoir assurer une émulation de ces travailleurs au seul service des usagers de la trésorerie et du développement local», conclut-on.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s