Poste : le conflit se durcit

(La dépèche du midi)

201506081415-full

Après quatre jours de grève, la mobilisation au sein de la Poste se renforce. «Nous comptons 74 % de grévistes à Saint-Gaudens» constate Gilles Fourment, responsable de la section locale CGT-FAPT. Mais au-delà de Saint-Gaudens, dans de nombreux bureaux de poste du Comminges commencent à naître des appels au soutien des grévistes de Saint-Gaudens, mais aussi des revendications propres visant à conserver un service public de qualité. Venus de Luchon, d’Aspet, de Montréjeau et de Saint-Béat, des postiers ont participé au rassemblement qui s’est déroulé samedi matin à la Poste de Saint-Gaudens.

«La poste de Saint-Béat est fermée aujourd’hui samedi, avec 100 % de grévistes» souligne Gilles Fourment. Tout au long de la matinée, des usagers ont également signé la pétition lancée par la CGT-FAPT du Comminges pour défendre les emplois et au-delà le maintien de ce service public. Le maire, Jean-Yves Duclos, est venu à la rencontre des grévistes. Pour le syndicat Solidaires SUDPTT Comminges, «accepter la diminution des emplois à la poste c’est contribuer à l’augmentation du chômage et de la crise sociale que connaît le Comminges». Le mouvement est donc reconduit pour une durée illimitée, «dans l’attente d’une proposition décente de la direction».

Une réponse à “Poste : le conflit se durcit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s