Agents de sécurité en grève au CHU de Pointe-à-Pitre

France Antilles, 6 juin 2015 :

Les salariés reprochent à la société qui les embauche de nombreux manquements.

Un mouvement de grève illimitée a débuté lundi chez les agents de sécurité au centre hospitalier universitaire (CHU) de Pointe-à-Pitre/Les Abymes. La vingtaine de grévistes, qui portent huit points de revendications, protestent notamment contre des conditions d’hygiène et de sécurité déplorables au local d’entrée, des salaires en retard, l’émission de chèques sans solde, le rappel des salaires de 2013-2014, le manque de zones de repos, le fait que l’employeur et le donneur d’ordre ne leur ont pas fourni un local de sécurité conforme aux règles d’hygiène et de sécurité et des négociations annuelles obligataires (NAO) qui n’ont jamais abouti.

DES CONDITIONS DE TRAVAIL « INDIGNES »

Autant de dysfonctionnements, à des degrés divers, qui incombent, disent-ils, aussi bien à leur direction, qu’à celle du centre hospitalier universitaire (CHU) de Pointe-à-Pitre/Les Abymes. Selon Hendy Angole, délégué du personnel de la société qui gère ces agents de sécurité, « nos conditions de travail actuelles sont dramatiques, infâmes, sordides et indignes d’une société de sécurité française soumise aux lois d’un pays qui prône le respect du code du travail ainsi que le respect du salarié » . D’après lui, aucune réunion n’est prévue pour d’éventuelles négociations.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s