Roche-Guyon : Le personnel de l’hôpital en grève

(La Gazette Valdoise)

Les salariés de l’hôpital de La Roche-Guyon ont protesté contre la réorganisation du temps de travail et le gel de leurs salaires depuis 6 ans.

Les 150 salariés de l’hôpital de La Roche-Guyon dénoncent le projet de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch et le gel de leurs salaires depuis 2009.

Les 150 salariés de l’hôpital de La Roche-Guyon dénoncent le projet de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch et le gel de leurs salaires depuis 2009.

Les 150 salariés de l’hôpital de La Roche-Guyon dénoncent le projet de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch et le gel de leurs salaires depuis 2009. Les 150 salariés de l’hôpital de La Roche-Guyon dénoncent le projet de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch et le gel de leurs salaires depuis 2009.

À l’instar de leurs collègues parisiens de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (Ap-Hp), les hommes et femmes de l’hôpital pour enfants de La Roche-Guyon ont débrayé quelques minutes, jeudi 21 mai.

La cause de ce mouvement de protestation, lancé à l’appel de tous les syndicats : le projet de réorganisation du temps de travail que le directeur de l’Ap- Hp Martin Hirsch veut mettre en place d’ici à janvier 2016. «Il s’agit de revoir le fonctionnement des 35 heures», explique Sandrine Védie, secrétaire Cfdt pour le comité d’hygiène et de sécurité de l’établissement. Ce remodelage prévoit notamment de réduire la durée de la journée de travail de 7h36 à 7h30. «En réduisant ce temps, cela leur permet de nous retirer cinq jours de Rtt par an.» Une occasion de limiter le nombre de jours accumulés par les salariés sur les comptes épargne-temps, selon le directeur. Le projet de Martin Hirsch prévoit aussi de décompter du temps de travail quotidien la pause méridienne et les temps d’habillage et déshabillage des soignants. De plus, des journées comme celles accordées à l’occasion de la fête des mères ou des médaillés du travail pourraient disparaître. «C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, lâche Sandrine Védie. Ce sont inévitablement les malades qui vont subir les conséquences de cette réduction du temps de travail.» Les quelque 150 salariés de l’hôpital de La Roche-Guyon et leurs collègues parisiens dénoncent également le gel de leurs salaires depuis 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s