Neuilly : les salariés de la maison du phare en grève

Le Parisien, 26 mai 2015 :

L’ambiance était tendue à la maison des associations de Neuilly-sur-Seine. D’un côté, une trentaine de salariés de l’association La Maison du phare, qui gère neuf établissements pour handicapés mentaux, ont tout fait pour assister à une réunion organisée pour les familles des résidents.

De l’autre côté, quelques membres de la direction ont tenté de les retenir, mais sans succès.

Le but des grévistes était d’expliquer aux familles la situation sociale de l’association, telle qu’ils la perçoivent. «Depuis quelques mois, il y a eu deux procédures de licenciement à l’encontre du directeur du pôle hébergement et d’une chef de service éducatif, alors que ce sont des personnes compétentes qui font très bien leur travail depuis de nombreuses années», indique Stéphane Pautrat, représentant des salariés du syndicat SUD.

Mais ces mesures disciplinaires ne sont qu’une partie du problème selon les salariés. «Il y a un projet associatif qui a été voté le 5 mars, sans aucune concertation», souligne Konate Dionpollo, déléguée syndicale CGT. Une direction centrale a été mise en place, avec une nouvelle directrice générale. «L’idée de cette organisation, c’est d’être agressif avec les autres établissements pour pouvoir les absorber, mais en fait ils sont agressifs avec nous», ajoute-t-elle, en évoquant un climat social particulièrement tendu, où les arrêts maladie tombent en cascade.

Claude Horel, président de l’association réfute en bloque ces accusations. «C’est n’importe quoi, c’est totalement faux, estime-t-il. D’ailleurs, très peu de salariés sont en grève, sur les 150 que compte l’association.Les propos qu’ils tiennent sont inacceptables pour la nouvelle directrice générale». Il considère les procédures disciplinaires en cours parfaitement justifiées. «les salariés ne sont pas en mesure de dire si cette décision est fondée ou pas car ils n’ont pas les informations et je n’ai pas à les donner», ajoute-t-il.

Si une partie des familles de résidents a été choquée de voir les grévistes forcer le passage pour assister à la réunion, d’autres ont demandé à la direction de les accepter, bien décidés à entendre leur point de vue.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s