AP-HP : La lutte continue

Paris  Normandie, 24 mai 2015 :

Les syndicats de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) appellent à de nouvelles actions, dont une nouvelle manifestation jeudi 28 mai à Paris, contre le projet d’organisation du temps du travail dont ils exigent le retrait, a-t-on appris vendredi 22 mai auprès de la CFDT et SUD.

La veille, l’intersyndicale (CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa) avait salué une mobilisation «réussie» jeudi, avec un taux de grévistes avoisinant les 50% selon les syndicats, 34% selon la direction. Et dans la rue, des milliers d’agents (5.000 selon la police, 8.000 selon les syndicats).

«Il y a un appel à un nouveau mouvement jeudi prochain pour soutenir l’intersyndicale», avec une manifestation devant le siège de l’AP-HP à 11h, a indiqué à l’AFP Olivier Youinou (Sud Santé) à l’issue de discussions intersyndicales.

Didier Choplet (CFDT) a confirmé «un mouvement social le 28 mai», jour du «début théorique de la présentation du projet de Martin Hirsch», et le dépôt par son syndicat d’un préavis de grève de 24 heures pour cette journée.

«Nous appelons à continuer des mobilisations dans les établissements, nous avons des dates de mobilisation mais il n’y a pas que jeudi», «il est prématuré de mettre sur la table les actions que nous allons faire», a pour sa part indiqué la représentante de la CGT Rose May Rousseau.

Selon M. Youinou, «il y a de fortes chances pour que les salariés se mobilisent dès mardi» dans grand nombre d’établissements.

Face à la colère des agents, le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch a proposé aux syndicats une première réunion de discussion mardi en partant d’une «base nouvelle» mettant «au centre des discussions les améliorations des conditions de travail et de l’organisation du travail».

«On ne présage pas de ce que seront les négociations» mais si M. Hirsch «perdurait» dans son projet, d’autres dates de mobilisation ont été retenues par l’intersyndicale: le 2 juin dans les établissements, et une nouvelle manifestation parisienne le 11 juin, selon le représentant du syndicat Sud.

«Nous allons tous aller mardi à cette réunion, on verra bien ce que nous dira notre directeur général», mais «pour l’instant, nous avons une direction qui avance cachée, qui est dans la tartufferie», estime M. Choplet (CFDT).

«Martin Hirsch a ma confiance pour poursuivre les discussions avec les organisations syndicales», a déclaré vendredi la ministre de la Santé Marisol Touraine, en «regrett(ant) que certains aient voulu présenter le débat comme un débat sur les 35 heures, alors que le gouvernement est fermement attaché à cette durée légale du travail».

Une réorganisation du temps de travail des quelque 75.000 personnels (hors médecins) des 38 établissements de l’AP-HP permettrait d’économiser 20 millions d’euros et de préserver plus de 4.000 postes en 4 ans, selon l’AP-HP.

Les syndicats craignent que cela ne se traduise par la suppression ou la diminution des RTT et l’accroissement de la charge de travail.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s